Être le fils d’un des plus grands poètes de la musique populaire et vouloir percer dans ce domaine n’est pas une mince tâche, surtout quand on fait dans le même genre que son géniteur. Cela n’effraie pourtant plus Adam Cohen. Après des débuts hésitants et un retrait du monde de la musique, il assume maintenant pleinement son héritage familial. Et ça s’entend bien sur son plus récent album, « We Go Home ».

C’est surtout dans la voix d’Adam que les comparaisons avec Leonard sont frappantes. Song Of Me And You et Too Real nous plongent dès le départ dans l’univers des premières années de carrière de Leonard. Le timbre de voix et l’intonation rappellent Cohen père, précisément sur ses quatre premiers albums, parus de 1967 à 1974, alors qu’il était âgé de 33 à 40 ans. Adam a 41 ans et emprunte cette direction éprouvée.

Voici d’ailleurs l’album au complet, avec la liste des chansons plus bas.

01 – Song Of Me And You  0:00
02 – Too Real  3:14
03 – We Go Home  7:35
04 – Put Your Bags Down  10:48
05 – So Much To Learn  14:15
06 – Uniform  17:42
07 – Love Is  20:42
08 – What Kind Of Woman  23:20
09 – Fall Apart  27:10
10 – Swear I Was There  31:10
11 – Boats  35:32

Ça ne l’empêche pas de trouver sa propre voie, tout en évoquant clairement son père, notamment sur la très belle Fall Apart. Cette chanson confessionnelle débute avec ces paroles : «They will speak of my father, when he’s not around ». Adam dit plus loin : « I will speak like my father, when he’s not around. You’ll be hearing his voice like you’re hearing it now. Something old must end, so that something new can start ». On ne peut s’empêcher d’imaginer la graduelle passation du flambeau au sein du clan Cohen. La superbe So Much To Learn a des beaux arrangements et un propos toujours familial : « You gotta carry your father’s name ».

adam leonard cohen lorca cohen

Leonard et Adam, photographiés par Lorca Cohen

Sur l’efficace Put Your Bags Down, on sent qu’Adam cherche toujours à s’affranchir du poids du lourd héritage paternel : « Let a boy become what his father knows he’ll be ». What Kind Of Woman fait un clin d’œil aux thématiques bibliques souvent développées par Leonard. Débutant avec une référence à First We Take Manhattan, de son père, Uniform nous encourage à nous émanciper de ce qui nous enferme et à faire entendre notre voix. Un grand refrain entonné par un chœur transporte cette chanson. Cohen a d’ailleurs composé quelques pièces clairement plus accrocheuses (la presque gospel Love Is et We Go Home). Sans être désagréables, ces pièces ne sont toutefois pas les plus réussies du disque et on sent que cette approche n’est pas encore naturelle pour Cohen.

C’est donc un album intéressant de la part d’Adam Cohen. Musicalement, les arrangements sont plus développés que sur son précédent opus. Les foisonnantes références à son paternel semblent un passage obligé, afin qu’Adam puisse revendiquer sa propre voix : ce qu’il sacrifie en originalité, il le récupère en authenticité. Il trouve ainsi son chemin, peu à peu. Et tant mieux s’il suit celui de son père!
adam cohen we go home
ADAM COHEN
We Go Home
(Cooking Vinyl Records , 2014)

-Genre : folk-pop
-Inspiré par Leonard Cohen, Tim Hardin, Fred Neil

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

ADAM COHEN : Le fils de son père
Originalité60%
Authenticité85%
Accessibilité85%
Direction artistique80%
Qualité musicale75%
Textes85%
78%Overall Score
Reader Rating: (1 Vote)
80%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d’heures d’écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.