La pianiste allemande Alice Sara Ott s’est fait remarquer en 2015 en collaborant avec le compositeur islandais Ólafur Arnalds sur le “Chopin Project“. Sur ce magnifique album, l’un des plus beaux à être publié cette année-là, la touche délicate et la sensibilité de cette musicienne haut de gamme s’harmonisaient parfaitement avec la relecture aérienne de l’art du grand Frédéric Chopin que proposait ce jeune musicien audacieux qu’est Arnalds.

 

Cette fois-ci, c’est dans un contexte beaucoup plus traditionnel qu’on retrouve Alice Sara Ott. Entourée du Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, sous la direction d’Esa-Pekka Salonen, elle joue le Concerto pour piano en la mineur, Op. 16 de Grieg. L’album s’ouvre avec l’Allegro molto moderato, un morceau à la fois langoureux et romantique, et plein de rebondissements. C’est avec le second mouvement, l’Adagio, que les choses se calment considérablement et qu’on retrouve l’esprit du “Chopin Project”. Les violons créent la vaporeuse trame de fond sur laquelle se déposeront les délicates notes du piano de mademoiselle Ott.

 

C’est un très bel album que nous avons ici, avec des moments plutôt calmes, et d’autres, plus enjoués. Grieg est reconnu pour ses « contes fantastiques », comme Peer Gynt, bourrés d’elfes et de lutins. Mes préférés – personnellement et très subjectivement – sont les morceaux où on n’entend qu’elle et son jeu délicat, tout en nuances. Les premières minutes de Once Upon A Time (tirées des Lyric Pieces, Book X, Op. 71) sont particulièrement réussies, de mon point de vue de “critique très amateur” de musique classique.

Née de l’union d’une mère pianiste japonaise et d’un ingénieur allemand a débuté l’étude du piano à l’âge de 4 ans, se rendant en finale d’une compétition à Munich l’année suivante. À 12 ans, elle est déjà chez les meilleurs professeurs, remporte plusieurs prestigieux prix et commence à enregistrer. Les oeuvres de Lizst, Chopin, Beethoven, Tchaikovsky, Schubert et Mussorgsky rempliront les 5 albums parus entre 2009 et 2013, avant ce fameux “Chopin Project”.

ALICE SARA OTT
Wonderland
(Deutsche Grammophon, 2016)

-Genre: classique

Écoute et achat sur le site du label
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.