Plusieurs confrères européens ont vraiment porté Alka aux nues. Le blogue fillessourires.com l’apprécie particulièrement. Je ne vois vraiment pas ce qu’ils et elles lui trouvent. Certes, la fille est jolie. Mais ça, on en a plein des jolies chanteuses. Celles qui savent bien chanter et apportent quelque chose d’unique sont pas mal plus rares.

Son premier album « La première fois » débute avec une chanson nerveuse, Bâtards suprêmes (clip ci-dessous), dans laquelle la chanteuse pousse la note à la Jane Birkin ou Isabelle Adjani, sur une poésie urbaine moderne, de Benjamin Biolay. La suivante, La vie par les deux bouts, est aussi sombre, et toujours aussi fébrile. La musique, étrange, frôle les dissonances avec ces claviers presque agressants. On pense à des ambiances semblables à celles de Thiéfaine des années 80, ainsi qu’aux moments plus noirs de Birkin (Pas la peine de dire adieu), mais l’interprétation est tellement ordinaire qu’on décroche assez rapidement.

 

Alka Balbir n’est pas une chanteuse extraordinaire. C’est encore potable lorsqu’elle déclame sa sombre poésie, mais lorsqu’elle chante, c’est à une pâle copie de Jane Birkin qu’elle ressemble. C’est particulièrement flagrant sur cette chanson au rythme rapide, D’un amour à l’autre. Birkin est une femme chaleureuse et attachante, mais au niveau chant, on s’entend qu’elle ne dispose pas d’un grand registre.

alka balbir photos sexy

Rien qu’à consulter les titres du premier opus d’Alka, on devine que ça va mal dans sa vie : Tu m’aimes mal, Besoin d’autre chose, Je m’en vais… Mais rendons tout de même justice à la plume de Benjamin Biolay, qui a le mot juste et la tournure élégante, bien que nageant dans de sombres ambiances. Un digne héritier de Gainsbourg sur bien des points (écoutez la mélodie mélancolique de Qui je suis).

On a vu Alka Balbir au cinéma (trois films dont « Réussir sa vie » de Benoît Forgeard, en 2012), à la télévision depuis 2003, au théâtre (trois pièces avec et d’Édouard Baer) et dans des clips (de Breakbot, de Biolay et de Lafayette). « La première fois » est son premier essai en musique.

alka La_Premiere_Fois

ALKA
La première fois
(Naïve, 2013)

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Suivez Alka sur Facebook
Visionnez les clips d’Alka Balbir sur YouTube

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.