Parmi les gens les plus passionnés par la musique, il y a ceux et celles qui travaillent dans l’industrie: chez les labels, les relationnistes de presse, les promoteurs de concerts, les gestionnaires de salles de concert, les journalistes culturels, etc. RREVERB propose une série d’entrevues avec les artisans passionnés de la musique.
Cette semaine, rencontrons…

AUDRÉE LOISELLE

audree loiselleQuel est votre nom, quel est votre rôle dans l’entreprise musicale où vous travaillez, et depuis quand y œuvrez-vous? D’où êtes-vous et où vivez-vous maintenant?

Audrée Loiselle, relationniste de presse chez SIX media marketing inc. depuis trois ans et demi. J’ai grandi à Laval beach et je vis maintenant à Villeray à Montréal.

Quand avez-vous commencé à travailler dans l’industrie musicale?

Je suis dans l’industrie depuis toujours puisque ma mère et ma soeur oeuvrent en communication également. Dès l’adolescence, j’ai eu quelques contrats dans le milieu notamment comme hôtesse dans un quiz télévisuel et comme aide-régisseuse sur le Téléthon des Étoiles, etc. Je ne me dirigeais pas dans le domaine musical puisque j’ai commencé une carrière comme intervenante de loisir au profit de personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble de santé mentale.

Par la suite, on m’a offert un stage chez Des Ruisseaux communications ce qui m’a amené à parfaire mes connaissances en relation de presse et à éventuellement décrocher un contrat chez Spectra durant les festivals. J’ai ensuite fait la connaissance de Simon Fauteux, président fondateur de SIX media.

audree loiselle festival MRCY

Au Festival MRCY, Laval 2014

Quand avez-vous commencé à aimer la musique?

Dès mon enfance, des émissions comme Radio Enfer m’ont amené à vouloir faire découvrir la musique et mes intérêts musicaux aux gens autour de moi. Donc, du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la musique. Par contre, lors de mon adolescence, j’étais beaucoup plus intéressé par la culture populaire, le hip-hop. Aujourd’hui mes intérêts sont beaucoup plus variés en musique et je suis heureuse d’avoir la chance d’amener le public à découvrir des artistes qui ont une plateforme d’écoute plus restreinte à être plus connu, plus entendu.

À 20 ans, quel était votre rêve (dans le domaine musical)?

J’ai le même rêve que lorsque j’avais 20 ans, c’est-à-dire que j’espère un jour développer mon organisme à but non lucratif. Dans mes rêves les plus fous, mon organisme réunirait tout le domaine de la culture, dont le domaine musical bien sûr, et il aurait pour but l’émancipation et le développement de soi par le biais des Arts chez les jeunes contrevenants.

audree loiselle Moriarty

Entourée des membres de Moriarty

Avez-vous été musicien/enne? Racontez-nous votre carrière.

Non, mais j’aurais beaucoup aimé être chanteuse si j’avais eu de la voix. 😉

SUR L’INDUSTRIE MUSICALE

En vivez-vous?

J’ai la chance de dire oui!

Est-il encore possible aujourd’hui de gagner sa vie dans l’industrie musicale? Que faut-il faire pour y arriver?

C’est encore possible, mais ça prend beaucoup de motivation, de passion et de coeur au ventre.

Quelle(s) rencontre(s) a(ont) été déterminante(s) dans votre carrière dans l’industrie musicale?

Sans contredit Simon Fauteux, président fondateur chez SIX media, mon mentor, mon ami. Simon est une encyclopédie musicale vivante avec une humanité indéniable. Il comprend bien les besoins des artistes et il fait tout en son pouvoir pour que leurs projets brillent le plus possible. Ma soeur, Geneviève Loiselle, m’a communiqué sa grande passion pour la musique et elle m’a amené à élargir mes horizons musicaux.

audree loiselle simon fauteux

Avec le toujours souriant Simon Fauteux (!)

Qu’aimez-vous dans votre emploi / occupation actuelle?

Ce qui est le plus stimulant pour moi (et on y revient toujours) est la découverte de la musique. Que ce soit de la faire découvrir aux auditeurs ou mon premier contact avec un nouvel artiste ou un nouvel album, mon enthousiasme et mon excitation restent les mêmes années après années.

Que changeriez-vous de l’industrie musicale d’aujourd’hui?

Plus de rémunération et de reconnaissance pour les artistes et les artisans notamment en ce qui concerne le streaming.

Le vinyle, la cassette, le CD ou le numérique?

Le CD, je suis vieux jeu, mais pas tant que ça!

audree loiselle

SUR LES ARTISTES ET LA MUSIQUE

Vos styles de musique préférés? Est-ce que ç’a toujours été le cas dans votre vie?

La musique indie et le folk avec un soupçon de musique du monde. J’ai toujours eu une légère propension à la musique du monde, mais en ce qui concerne l’indie et le folk, pas du tout! Je préconisais le hip-hop, le rap et le reggae (musique que je n’écoute presque plus d’ailleurs)!

Sur une île déserte, vous emmèneriez ces 5 albums (pas plus).

God… C’est difficile comme question!

Lhasa De Sala – Lhasa
Clap Your Hands Say Yeah – Clap Your Hands Say Yeah
Bernard Adamus – Brun
Patrick Watson – Close to Paradise
Sharon Van Etten – We Are There

On écoute ça dans cette playlist!

 

Quel est l’artiste le plus sympathique que vous ayez rencontré?

Il y en a beaucoup, mais parmi les indéniables, il y a Élage Diouf.

C’est tellement vrai! J’ai eu l’occasion de l’interviewer (pour la SOCAN, ici) et il est vraiment génial.

audree loiselle harry manx

Avec le sympathique Harry Manx

Quel artiste brillant aurait dû percer davantage, selon vous?

Foly and the Hunter! Ce groupe a vraiment tout pour réussir avec leur son transportant. Parmi ceux à surveiller pour l’année prochaine, Aidan Knight et Simon Kingsbury méritent une attention particulière.

Qui aimeriez-vous rencontrer?

J’aime énormément le travail de Patrick Watson et des Barr Brothers et j’ai eu la chance de travailler avec eux et de les rencontrer. En ce sens, j’aimerais beaucoup avoir la chance de jaser avec Jean Massicotte (réalisation, ingénieur/mixeur et conseiller artistique) puisque j’admire son travail et son sens artistique.

Merci Audrée!

Pour ne rien manquer des sorties de Six média, cliquez ci-dessous!

sixmedia-marketing

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.