Je savais que cet album serait de grande qualité; Beck s’étant mérité les trophées ‘Album de l’année’ et ‘Album Rock de l’année’ aux Grammys 2015. Toutefois, je ne savais pas à quoi m’attendre comme Beck aime changer de style d’un album à l’autre. Dès les premières notes, j’ai été charmée. Cet album laisse toute la place à la musique. Le précédent album “Modern Guilt” sorti en 2008 était beaucoup plus électrique. “Morning Phase” est un album tout près de “Sea Change”, sorti en 2002.

Avant la cérémonie, Beck ne croyait pas gagner le Grammy…surprise!

 

À quoi s’attendre de cet album.

On est loin de la pièce Loser qui conserve tout de même sa 1ère place dans les ventes ‘Beck’ sur Itunes à ce jour. Sur cet album, on laisse place à la douceur, voir même à la lenteur et à un son tout sauf agressant. L’album fût enregistré à Los Angeles, Nashville, New York et Londres. C’est David Campbell, le papa de Beck qui s’est chargé des arrangements de cordes et de cuivres comme sur l’album “Sea Change” et nombreux autres de Beck. Un homme d’expérience qui a fait un fichu beau travail sur cet opus. Beck dit avoir été essentiellement influencé par Neil Young pour cet album.

La 1ère chanson de l’album, Cycle, un doux trente secondes instrumental donne le ton. On croirait entendre un quatuor à cordes en train de s’échauffer. J’adore les albums qui se racontent comme une histoire et où il y a un lien entre les pièces. On sent qu’il y a un processus artistique et créatif; pas seulement un enchaînement de ‘singles’ à vocation commerciale. On peut écouter l’album d’un bout à l’autre sans s’en rendre compte; autour d’un feu, entre amis ou dans tout autre contexte chaleureux…c’est un album parfait.

Côté musique, la voix du chanteur est quasi toujours doublée, donnant une belle profondeur aux pièces. Outre les cordes au premier plan, les guitares acoustiques sont bien présentes ainsi que quelques passages de banjo comme dans la pièce Blue Moon (le 1er single de l’album), ce qui donne une petit côté folk réconfortant.

 

Bravo aux artistes qui osent et qui proposent des albums avec des signatures sonores variées. Comme quoi, la création sans barrières a encore sa place.

BECK
Morning Change
(Capitol Records, 2014)

-Genre: pop alternative

Suivez Beck sur Facebook
Consultez la chaîne YouTube de Beck

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Amira Cheriet
Blogueuse - RREVERB
Google+

Artiste depuis toujours (chanteuse et danseuse professionnelle), Amira vit entourée de musique. Elle est amoureuse des mots et aime la rédaction, mais surtout l’écriture artistique. Elle est copropriétaire de IN VIA, une compagnie musicale à deux volets: un studio d’enregistrement et des spectacles. De plus, elle détient un baccalauréat en communication marketing et a aussi fait des études en musique de niveau collégial.