Ben Howard était en spectacle au Métropolis le 31 janvier dernier au grand plaisir des mélomanes. C’est Willy Mason qui s’est chargé de la première partie avec brio. Il a livré une performance intime qui reflétait bien la douce folk du jeune new-yorkais. Un réal rafraichissement qui mérite d’être découvert !

La salle était déjà bien remplie depuis un moment, mais à l’arrivée de Ben Howard a semblé limiter l’espace une coche de plus. L’hystérie des fans était tellement contagieuse que je regrettais presque de ne pas avoir amené ma petite pancarte personnalisée You keep my head up Ben.

Le chanteur anglais de 27 ans n’a pas tardé à sauter sur sa guitare en fuyant presque la foule immense du regard. Timide et réservé à son habitude, il a enchainé quelques chansons avant de s’adresser rapidement aux fans. Ces derniers n’étaient cependant pas en reste puisque chaque morceau était d’une puissance incroyable qui semblait traverser les murs de la salle. On aurait cru que tout le monde ne pesait plus que le poids d’une plume l’espace d’un instant.

Véritable virtuose de la guitare, Ben en a mis plein la vue avec différentes techniques tout au long de sa performance. Il est non seulement un excellent musicien, mais aussi un chanteur très versatile qui est capable de montées assez incroyables. Sur scène il est bien entouré avec un percussionniste, une bassiste, un claviériste et deux guitares pour accompagner la sienne. Je vous invite à regarder cette performance live à David Letterman qui résume très bien le dernier paragraphe en plus de vous donner une idée de quoi ils ont l’air sur scène.

La pièce titre de l’album « I Forget Where We Were » est un peu le reflet du reste de l’album que j’ai beaucoup aimé dans son ensemble. J’étais donc aux anges que Ben Howard nous en ait présenté le meilleur en faisant un bon mélange de ses plus vieux morceaux jusqu’au rappel. C’est vraiment le genre de soirées que tu ne regrettes pas d’avoir assisté même si tu étais tout seul !

Pour en voir plus sur le dernier album, allez lire l’excellente critique de mon collègue Nico Pelletier ici.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nebojsa Adzic
Blogueur - RREVERB

Avide de nouvelles découvertes musicales, « Neb » est toujours à la recherche du petit groupe dont peu de gens connaissent l’existence. Il vibre au son de plusieurs mélodies au cours de sa journée de sorte qu’il a un besoin constant de partager ses meilleures trouvailles du moment. Bachelier en Communication, rédaction et multimédia, il est un hybride qui s’intéresse au milieu musical sous toutes ses coutures et particulièrement aux liens entre les visuels et la musique. Attendez-vous donc aussi à une dose éclectique de vidéo-clips hors des sentiers battus !