Le rockeur canadien Bryan Adams devenait en 1984 une méga vedette partout en Amérique du Nord avec cet album épique, « Reckless », dont nous soulignons aujourd’hui la réédition « 30th Anniversary » qui contient un CD complet de curiosités.

Avec son attitude sympathique et son look d’All American Boy (jeans, t-shirt, cheveux courts…), Bryan Adams avait le « package » pour avoir du succès. Après trois albums dont le prometteur, mais inégal « Cuts Like A Knife » paru en 1983, Adams met le paquet sur « Reckless », un album rock pop solide, aux chansons efficaces et accrocheuses.

Si on peut considérer One Night Love Affair, It’s Only Love (en duo avec Tina Turner, magistrale), Somebody et son refrain rassembleur et Kids Wanna Rock comme d’honnêtes morceaux rock dignes des répertoires des John Mellencamp ou Bon Jovi, ce sont les chansons Run To You (probablement la plus réussie de toute sa carrière) et sa passion bien sentie, Summer of ’69 qui retrace si bien la jeunesse adolescente et la power-ballade Heaven qui marqueront les esprits. Le piano électrique sur cette dernière a mal vieilli, mais mis à part ce détail, Heaven demeure un slow très réussi. Le jeu du guitariste Keith Scott, fidèle complice des débuts, est remarquable sur chacune des pièces.

Voici les clips des grandes chansons de « Reckless ».

Et puis il y a cette voix. Aussi rauque que celle de Rod Stewart mais dans un personnage beaucoup plus près des gens. Adams a toujours eu plus l’air du bon gars qui réussit bien en travaillant fort et honnêtement que d’un dragueur (Stewart) ou d’un porte-parole sociétal (Bruce Springsteen ou Mellencamp). Il n’a jamais fait dans le glamour comme les Bon Jovi de ce monde qui se sont crêpés les cheveux et vêtu des leggings en spandex. Un gars talentueux, mais au font ordinaire et accessible. Des qualités qui ont beaucoup plu à l’époque. Les ados de l’époque voulaient lui ressembler parce que les filles de l’époque le prenaient comme chum modèle.

30 ans plus tard, on renoue avec le rockeur qu’était Bryan Adams au début de sa carrière, avant de se spécialiser dans les ballades mielleuses (et obtenir encore plus de succès), d’abord avec son plus récent album « Track of My Years » paru il y a quelques mois seulement et maintenant la réédition du classique « Reckless”.

Parmi les chansons proposées dans ce nouveau CD double, on a une version de Teacher, Teacher, écrite par Adams et son éternel complice Jim Vallance, qui fut un hit pour le groupe américain .38 Special (en partie grâce à sa présence judicieuse dans le film populaire « Teachers » avec Nick Nolte. The Boys Night Out est un morceau plus lourd, plus près d’Aerosmith, Foreigner (Draw the Line) et même Mötley Crüe que le reste de son répertoire, mais pas aussi fort que les morceaux sélectionnés sur « Reckless ». Plusieurs chansons sont aussi livrées en concert, montrant que le musicien est aussi à l’aise sur scène, notamment au fameux Hammersmith, à Londres.

Voici une entrevue datant de 1985.

Si le but était de prouver que Bryan Adams était capable de rocker, c’est atteint. Faut maintenant se demander pourquoi il a abandonné cet angle qui lui allait si bien. On a un indice lorsqu’on sait que les chansons qu’il a écrites pour des films très populaires l’ont amené à des sommets majeurs : (Everything I Do) I Do It For You – présente dans le film Robin Hood, Prince of Thieves, de 1991 – a été #1 dans pas moins 11 pays et certifiée double platine en Australie, au Canada, au Royaume-Uni et triple platine aux États-Unis, alors que All for Love (avec Sting et Rod Stewart) du film The Three Musketeers (1993) et Have You Ever Loved a Woman, du film Don Juan DeMarco (1995) furent des chansons connues à travers le monde. Ça dû être payant.

Reckless-Bryan-Adams

BRYAN ADAMS
Reckless (Deluxe 30th Anniversary Edition)
(A&M, 1984, réédition 2014)

-Genre : rock
-Dans la même veine que John Mellencamp, Tom Petty & the Heartbreakers, Honeymoon Suite

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.