C’est la première fois que j’entends https://pacificainexile.org/students/close-reading-assignment-example/10/ follow link writing on parchment paper buy an essay org watermelon viagra write my essay in an hour source go to link professional essay writers for hire https://aspirebhdd.org/health/viagra-marketing-director/12/ to help with homework general construction resume templates thesis statement descriptive essay go buy english essay http://wnpv1440.com/teacher/dissertation-with-example/33/ how to set up an email account on my iphone follow link go to site definition essay writers websites au college of charleston essayВ topics ideas for research papers buy viagra from trusted site essay narrative topics for a persuasive essay about sports attaining professional resume for job applications macroeconomics essay topics https://caberfaepeaks.com/school/help-with-writing-a-essay/27/ ph u follow write my paper today Chad VanGaalen chanter. Vous aussi peut-être. Il a pourtant été un musicien très populaire dans la scène indie rock canadienne depuis une dizaine d’années. Il a débuté en 2004 avec « Infiniheart », entièrement enregistré dans sa chambre, chez lui. L’étiquette réputée Sub Pop est séduite et relance en 2005. Deux albums plus tard, on le retrouve en nomination aux Junos pour le meilleur album alternatif et sur la courte liste du prix Polaris, en 2009. Il prend le nom Black Mold plus tard cette année-là, pour se lancer dans la musique électronique, le temps d’un album.

Voici « Shrink Dust », le 5e opus de VanGaalen. Ce qui s’amorce en un album folk des plus classiques et des plus authentique (Cut Off My Hands) prend un virage inattendu sur la deuxième chanson, la psychédélique, Where Are You? Où es-tu, en effet, Chad? Un instant dans un mode dépouillé, le suivant dans un monde halluciné (Frozen Paradise), on se demande un peu où on trouvera le musicien originaire de Calgary, âgé de 37 ans au prochain titre! La palette est très vaste, un peu comme sur les premiers albums de Beck (Evil) ou, plus récemment, Tame Impala (l’énergique et très sixtees Leaning on Bells).

Des chansons plus reposantes, comme Lila, ont autant leur place sur ce riche disque que celles plus allumées, comme Monster. On y entend des ressemblances avec Brian Borcherdt surtout au niveau vocal, ainsi que chez Danielson, Akron/Family, Patrick Watson, à la différence que Chad VanGaarden passe d’un style à l’autre beaucoup plus radicalement.

Un album très intéressant de la part d’un artiste au sommet de son art, qui devrait avoir une place bien plus importante dans le milieu. Oh, en passant, VanGaalen est également illustrateur. C’est l’une de ses œuvres visuelles qui orne le haut de cette page.

ChadVanGaalen_ShrinkDust

CHAD VANGAALEN
Shrink Dust
(Sub Pop, 2014)

-Genre: psyche indie rock
-Dans le même trip que Danielson, Tame Impala, Beck

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Où es-tu, CHAD VANGAALEN ?
Originalité90%
Authenticité80%
Accessibilité85%
Direction artistique90%
Qualité musicale85%
Textes80%
85%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.