L’album « Tribu » de CherfunK inclut presque tous les musiciens / rappeurs hot sur la planète Québec: les excellents Seba (de Gatineau) et Boogat lancent l’affaire avec deux titres hyper groove: Monte le son et Dia de tempestra qui donnent le ton. On va taper du pied et suivre le flow avec CherfunK. Le noyau du projet est constitué d’Alexis Martin et François Richard, qui se sont (très) bien entourés sur ce premier album, autoproduit.

Cet album jouit d’une belle variété, en partie dû à sa belle et longue liste d’invités, dont Amylie qui se défend plus que bien sur Possible pose, et le persévérant Tomas Jensen, qu’on retrouve toujours avec un plaisir renouvelé. L’artiste québécois né en Argentine a connu plusieurs formations, des merveilleux Faux Monnayeurs des premiers jours à Hombre, en passant par des albums solo plus personnels, en français. Versatile, le gars. D’ailleurs, le groove cool d’Um Dia, sur laquelle il chante, est l’un des morceaux les plus réussis de ce disque.

CherfunK mélange habilement tous les styles. Hip-hop, chanson, jazz, soul… tout y passe. Et souvent dans la même chanson. Écoutez Trop tard pour ça.

Je ne sais pas ce que les gars de CherfunK ont mis dans les drinks de ses invités, mais tous sont hyper efficaces et créatifs, sortant allègrement de leur zone de confort, comme happés par le groove irrésistible de Cherfunk. Méfiez-vous, éventuels collaborateurs, vous risquez de groover comme jamais! Voici un aperçu de la participation de Boogat sur cet album dynamique.

On peut trouver plusieurs similitudes dans les démarches de CherfunK et du Français Wax Tailor, qui a connu un grand succès populaire, mérité, en tant que compositeur et DJ en 2012. En mettant en vedette des artistes captivants au micro, il avait donné plusieurs couleurs riches à son « Dusty Rainbow from the Dark » qu’il a ensuite transposé sur scène.

Il ne sera peut-être pas facile pour CherfunK de se trimballer de ville en ville avec Jensen, Amylie, Boogat, Seba, Sagot, Nicole « Coco » Thompson (qui possède une belle voix soul à la Betty Bonifassi), Alexandre Désilets (qui chante sur l’entraînante On se berce) puisque tous ces artistes sont occupés à leurs agendas respectifs, mais on aura toujours cet excellent album à se mettre sous la dent. L’album a été lancé le 27 janvier dernier, au Verre Bouteille, sur le Plateau.

CHERFUNK
Tribu
(indépendant, 2015)

-Genre: mélange funk hip-hop cinématographique
-Dans le même esprit que Wax Tailor, Boogat

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers le channel YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.