Le guitariste, chanteur et réalisateur Daniel Lanois est un véritable orfèvre de la musique. Des décennies à jouer avec le son, en studio pour d’autres d’abord, puis en tant qu’artiste à part entière ont façonné l’homme qu’il est aujourd’hui.

Sur la belle scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place-des-Arts, presque trois ans jour pour jour après son passage au même endroit (avec Black Dub), Lanois s’est fait plaisir. Il a invité les mêmes amis, soit Brian Blade (batteur d’exception) et Jim Wilson (bassiste) à jouer avec lui: les 3/4 du supergroupe réunis furent rejoint par la jeune sensation Trixie Whitley (au chant et à la batterie), au programme en solo, le lendemain, qui purent donc recréer quelques pièces de Black Dub.

Lanois s’est surtout fait plaisir en jouant de la guitare électrique longuement, en étirant les pièces à son goût, tel un Neil Young, à la différence que le Québécois d’origine s’amuse plus avec les textures que les notes.

La dernière partie du concert fut plus laborieuse, avec une autre amie, Emmylou Harris, qui était plus ou moins à l’aise. La guitare parfois fausse, un peu de confusion dans les morceaux, ça donnait l’impression que la grande dame du country folk américain était un peu en dehors de sa zone de confort avec ces musiciens qui aiment explorer et sortir du moule.

Hormis ce détail, voir Daniel Lanois sur scène est toujours un plaisir.

DANIEL LANOIS jouait à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place-des-Arts, le 26 juin 2014
Dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal

D’autres photos du concert, ci-dessous, signées Victor Diaz Lamich (Spectra). Cliquez sur l’une d’entre elle pour faire apparaître le diaporama.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.