J’ai pu passer quelques minutes voir le groupe algérien Djmawi Africa sur la scène Hyundai, entre deux concerts, le temps de quelques chansons vendredi soir. Comme je m’en étais douté après avoir écouté quelques clips sur YouTube, cette joyeuse bande festive fait facilement lever la foule avec une musique métissée, entre rock, world/ska et airs typiques de la musique magrébine.

Des cuivres, des percussions en masse venaient appuyer les chants du leader au bel afro Issem Bosli, qui a brillament pris la relève suite au départ du chanteur fondateur Ahmed Ghouli l’an dernier. Le guitariste Abdou El Ksouri et le multi-instrumentiste Fethi Nadjem soutenaient au refrain, encourageant la foule de curieux à chanter en choeur. Bon, il fallait parler arabe pour y comprendre quelque chose, mais tout un chacun tapait allègrement du pied aux rythmes entraînants de Djmawi Africa.

jazz 2017 djmawi africa 2 CrNicoP

Djmawi Africa (photo Nico Pelletier)

Le peu que j’ai vu me donne vraiment le goût d’écouter leurs albums, et j’espère bien qu’ils sont disponibles au Canada. Je vous en reparle si j’en trouve!

A suivre!

 

DJMAWI AFRICA jouait sur la scène Hyundai, le vendredi 30 juin 2017, dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal.

Retour à la section dédiée au Festival de Jazz

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.