L’auteur-compositeur-interprète et réalisateur en demande Eric Goulet poursuit sa trajectoire country folk avec un deuxième album dans ce genre décidément plus à la mode que jamais. Après Lisa Leblanc, les Soeurs Boulay, les Hay Babies et autres Dany Placard de ce monde, le vétéran du rock québécois persiste et signe.

Goulet y présente des chansons assez prévisibles et classiques dans l’exécution (Le trou de ma guitare) bien que jouées de façon impeccable (La grande évasion). On sent Goulet plus dans la lignée de Vincent Vallières que d’Avec pas d’casque, par exemple. Certains morceaux swignent (Sers-moi à boire), d’autres sont des ballades mélancoliques (Lucille).

À noter, la reprise de son classique de l’époque de Possession Simple, l’inspirée et toujours aussi amère Comme un cave. Une composition qui a déjà 22 ans d’âge. Voilà qui ne nous rajeunit pas…

Je ne peux m’empêcher de rester un peu indifférent de ce nouvel opus (« déçu » serait un mot trop fort). Eric Goulet a tellement fait de petites merveilles tout au long de sa carrière, que ce disque de country si classique, si peu original, laisse froid (Me tiendras-tu la main). On est loin du magique « Nuit dérobée » avec Les Chiens, de l’intimité de Monsieur Mono ou même de son travail de réalisateur avec Vallières, Michel Rivard et Yann Perreau. Le son du « Repère tranquille » (2006), de « Roi de rien » (2013) et de « Nucléaire » (2002), c’est lui.

eric-goulet-volume-2-cd

ÉRIC GOULET
Volume Deux
(L-A be, 2014)

-Genre: country classique
-Dans le même genre que Paul Daraîche, Vincent Vallières, Renée Martel

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

 

ERIC GOULET et l'aventure country, prise 2
Originalité30%
Authenticité65%
Accessibilité75%
Direction artistique40%
Qualité musicale60%
Textes45%
53%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur-en-chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.