Petite surprise en ce début de semaine : la pétillante Fanny Bloom nous offre un mini-disque de quatre chansons qui a pour titre « Constellations ». Son deuxième album, « Pan », est paru en septembre dernier, et avait carrément subjugué mon collègue Martin Curadeau (sa critique se trouve ici). Il y a fort à parier que ces quatre nouveaux titres sauront plaire aux fans de la chanteuse, tout en dévoilant un nouveau côté de sa personnalité artistique. Fanny Bloom nous présente ainsi des pièces très atmosphériques : trois des quatre chansons sont exclusivement instrumentales, outre quelques vocalises.

Le piano, doux et apaisant, est au premier plan. La superbe Variation I nous introduit parfaitement à l’univers onirique du EP coréalisé par Bloom et son complice Thomas Hébert, de Misteur Valaire. Le piano est rejoint par une délicate trompette et une subtile contrebasse qui se marient très bien à l’ambiance. Variation II poursuit dans la même veine, rappelant vaguement les compositions d’un André Gagnon ou d’un Alain Lefèvre. La méditative Essaim est aussi très relaxante, cette fois avec la voix de Bloom qui fait des vocalises. Constellations débute avec une douce mélodie au piano, puis Bloom déclame des paroles sur le thème de la mort. La pièce s’anime soudainement, et de superbes couches de voix superposées sont entendues.

On peut se diriger vers la page bandcamp de l’artiste pour écouter ces quatre très bonnes chansons, parues sur étiquette Grosse Boîte.

Constellations-Fanny-bloom
FANNY BLOOM
Constellations
(Grosse Boîte, 2015)

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.