L’annonce des tout premiers artistes de la 36e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan, arrive juste à temps pour bonifier la liste de cadeaux de Noël de tout un chacun ! Les billets pour ces nouveaux concerts seront mis en vente ce vendredi 5 décembre, à midi… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra (inscription gratuite à infolettre.ca), qui pourront se les procurer en exclusivité ce jeudi 4 décembre de 10 h à 22 h.

The Bad Plus avec Joshua Redman

— 28 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA —

Quand un groupe connu pour sa polyvalence et son brio novateur rencontre un saxophoniste étoile au sommet de son art, attention : risque d’étincelles jazzistiques. Dans ce rendez-vous d’élite entre The Bad Plus, le trio jazz préféré des amateurs de rock (et vice versa), qui fait des flammèches sur nos scènes depuis plus de 10 ans, et l’éblouissant Joshua Redman, ami du Festival depuis plus de 20 ans, on mise sur l’improvisation collective et une chimie créative vouée à des résultats archi probants.

Bebel Gilberto

— 26 juin, 18 h, Club Soda —

Près de 15 ans après sa dernière visite au Festival, l’oiseau chanteur revient révéler les saveurs d’une bossa-nova qui coule dans ses veines. Fille du légendaire João Gilberto, la belle décline une musique brésilienne repiquée d’électro, assaisonnée au goût du jour avec des douces épices modernes et une voix ronronnante. Dans son nouvel album, Tudo, elle lève le voile sur des chansons originales chantées en portugais, anglais et français, ainsi que quelques reprises, dont une version irrésistible de Harvest Moon de Neil Young.

Steven Wilson

— 27 juin, 20 h 30, Métropolis —

Avec 20 ans de carrière sous le chapeau, le polyvalent et prolifique Steven Wilson s’est taillé une place parmi les artistes les plus fascinants de la scène rock britannique. Tout en menant de front plusieurs projets aussi pertinents les uns que les autres comme Porcupine Tree, No-Man, Blackfield ou Bass Communion, le musicien tentaculaire fait son entrée au Festival avec son nouvel album, Hand. Cannot. Erase., un joyau de rock progressif, de rythmes planants et d’envolées mélodiques dans la lignée de Pink Floyd.

Snarky Puppy

— 30 juin, 20 h 30, Métropolis —

Large formation à géométrie variable, Snarky Puppy décline un jazz instrumental soigné où résonnent cuivres, cordes, bois, claviers, percussions et vents. Chapeauté par le polyvalent Michael League, le groupe se démarque par son étonnante maîtrise et sa maturité créative, s’attirant une réputation internationale grâce à un alliage décloisonné de composition et d’improvisation, de funk mélodique et de soul harmonique, qui puise autant chez Herbie Hancock que chez Björk, James Brown ou Radiohead. Véritable phénomène YouTube, le groupe débarque avec un nouvel album en poche, cru avril 2015.

The Stanley Clarke Band

— 27 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA —

Après avoir épaté la galerie lors de sa participation mémorable à la série Invitation en 2012, le bassiste virtuose Stanley Clarke revient avec un nouvel album aux visées follement ambitieuses, le bien nommé Up. Déballant un jazz fusion à haut voltage et aux mélodies funky dont il raffole, l’opus tout en rythmes se révèle être son plus énergique et ludique à ce jour. Le maître réputé pour mener sa basse où il l’entend débarque en band entouré de ses brillants acolytes, Beka Gochiashvili et Mike Mitchell.

Dee Dee Bridgewater avec Irvin Mayfield et le New Orleans Jazz Orchestra

— 3 juillet, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA —

Ce projet commun entre la fabuleuse Dee Dee Bridgewater, chanteuse de jazz qui s’est illustrée dans tous les styles et répertoires, de la musique malienne à Billie Holiday et d’Édith Piaf à la musique latine, le célèbre trompettiste Irvin Mayfield, fondateur et directeur artistique du New Orleans Jazz Orchestra, et le brillant orchestre en question, qui se consacre au développement et à l’héritage du jazz de La Nouvelle-Orléans, a fait l’objet d’un enregistrement cette année. Ils viennent nous en présenter la substance dans cette soirée de jazz de haut vol.

Cette vidéo n’est pas idéale mais transmet bien l’ambiance.

Richard Galliano, duo avec Sylvain Luc. Hommage à Édith Piaf

— 30 juin, 22 h 30, Gesù —

Richard Galliano, un des plus grands accordéonistes des temps modernes, et l’indétrônable guitariste de jazz Sylvain Luc ont déjà collaboré dans les années 90, avant que leurs chemins se séparent. Les deux musiciens se réunissent sous le sceau de ce projet en duo où ils insufflent leurs talents créatifs croisés. Le résultat est un joyau de virtuosité, où le répertoire de la grande dame de la chanson française, dont cette année marque le 100e anniversaire de naissance, renaît dans toute sa fraîcheur.

Eliane Elias, Made in Brazil avec Marc Johnson, Rubens De La Corte et Rafael Barata

— 3 juillet, 20 h, Monument-National —

Réputée pour sa voix chaude et sensuelle et pour sa faculté de nous téléporter sur les plus langoureuses des plages brésiliennes, la pianiste et chanteuse Eliane Elias nous revient avec le matériel de son nouvel album, Made in Brazil. On y plonge dans la musique brésilienne des années 30 à aujourd’hui, en passant par la bossa-nova d’Antonio Carlos Jobim et ses propres compositions. À ses côtés : son époux Marc Johnson (basse), ainsi que Rubens De La Corte (guitare) et Rafael Barata (percussions).

Jesse Cook

— 2 juillet, 19 h, Maison symphonique de Montréal —

Avec plus d’un million et demi d’albums vendus en 20 ans de carrière, un Juno et trois Canadian Smooth Jazz Awards au rang de ses distinctions prestigieuses, le virtuose de la guitare acoustique Jesse Cook s’impose sans peine parmi les artistes chouchous du Festival. Muni d’une palette stylistique éclectique où se côtoient les influences gitanes, espagnoles, le jazz et la rumba, le musicien revient pour nous présenter le matériel de son nouvel album à paraître en avril.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

RREVERB info
RREVERB informations

RREVERB vous tient informé de l'actualité musicale. Concerts à voir, programmation des festivals et nouvelles des stars comme de l'industrie sont communiqués sur le site.