Le Garifuna Collective nous envoie un album plein de chaleur autant musicale qu’humaine, de soleil et de brises rafraîchissantes.

Vous allez me dire que je passe souvent le même commentaire pour chacun des disques de musique africaine ou antillaise qui parvient à mes oreilles (récemment : Kobo Town, Sierra Leone’s Refugee All Stars, Sarazino…) mais je n’y peux rien: lorsque j’entends ces rythmes reggae ou afro, ou ces voix joyeuses (Kame Båwara), il me vient des envies de vacances, de soleil, de terrasses, de route… Cette musique me détend, me fait sourire…

Et ce n’est pas parce qu’elle est légère et vide, cette musique, loin de là! Musicalement, l’oreille est allumée par des centaines de petits sons répétés en motifs, créant un canevas hypnotique et une gentille transe. C’est efficace: on a beau tenter d’écouter un instrument en particulier, l’ensemble nous transporte vers un autre état d’esprit.

La musique reggae et africaine est pour moi le meilleur exemple que le tout est plus fort que chaque élément séparément. Le guitariste ou le percussionniste sont excellents si on porte notre attention spécifiquement sur eux, mais ils ne sont rien sans le groupe au complet, qui fait vraiment décoller l’ambiance (la cool Ubóu).

 

Le chant est également un élément important chez plusieurs de ces formations. Le Garifuna Collective n’y fait pas exception. Les nombreux chanteurs mènent le bal chacun leur tour en étant toujours supportés par les autres chanteurs qui complètent les harmonies et enrichissent la ligne mélodique (la festive Mongulu – clip ci-dessus).

Le groupe pleure le décès de son leader, le guitariste et chanteur Andy Palacio, mort subitement à l’âge de 47 ans tout juste après la sortie de l’album qui les a fait connaître à travers le monde, « Watina ». Le réalisateur des deux opus, Ivan Duran, a repris le flambeau pour continuer à faire connaître la trop rare musique centrafricaine aux quatre coins du globe.

the-garifuna-collective-ayo

GARIFUNA COLLECTIVE
Ayo
(Cumbancha, 2013)

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Suivez le Garifuna Collective sur Facebook

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.