En mai 1992, Lou Reed présentait son dernier album “Magic and Loss” en le jouant intégralement (et dans l’ordre!) devant un public ravi au Théâtre St-Denis, sur la rue du même nom à Montréal. Un peu froid en entrée, Lou devient efficace à partir de l’excellente Magician où l’on perçoit des sanglots dans sa voix. Lou Reed, racontant la mort de deux potes, n’avait pas le coeur à rire… et lorsqu’une fan lui a lancé « Hey Lou, how’s life ? » entre deux morceaux, il lui a froidement répondu « Hopefully not like you ». Malaise…

La deuxième partie du concert fut consacrée aux récents albums « New York » (Dirty Boulevard et Strawman) et « Songs for Drella » (Smalltown, Nobody But You et un brillant The Dream où Lou avait besoin de son lutrin à paroles (!)) qui n’avait été joué en public que quatre fois à New York avec John Cale. De bruyants rappels obligèrent le Lou à enfiler les traditionnelles Sweet Jane, Rock and Roll, Walk on the Wild Side et Satellite of Love pour une ixième fois. Cette fois, il n’avait plus besoin de lutrin. Le concert dura près de trois heures!

 

Note: la photo a été prise au Casino de Paris, le 21 février 1992, lors de la même tournée.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.