Jordan Officer a tout perdu… sauf le blues. Et ça, il le possède vraiment!

On voit aller le guitariste Jordan Officer depuis plus d’une dizaine d’années : le Montréalais de 37 ans a joué avec le Stephen Barry Band puis formé un duo jazz avec Suzie Arioli, puis s’est lancé en solo.

Avec son nouvel album “I’m Free”, Jordan Officer vient de frapper le plus grand coup de sa carrière! Un album de magnifique blues qui met en valeur son superbe jeu sur la 6 cordes électrique. Dès les premiers sons de At least I’ve Got The Blues, c’est l’âme de Roy Buchanan qui frappe de plein fouet, qui scie les jambes et touche le cœur exactement à l’endroit où la faiblesse recousue semblait endormie.

D’entrée de jeu, il chante ces merveilleuses lignes, qui semblent clichées dans un premier temps, mais qui indiquent bien où en est le musicien: I don’t have anything but the blues… But at least I’ve got the blues! Un clin d’œil à toute une histoire musicale basée sur la perte et la peine.

Jordan Officer vient de créer l’album blues qu’on attend d’Eric Clapton depuis toujours. Des chansons authentiques de souffrance émotives. Lorsqu’il chante qu’il est maintenant libre (I’m Free), c’est avec la mort dans l’âme. Ce n’est pas une célébration du tout. Sa voix n’est pas loin de celle de Clapton d’ailleurs, à la différence qu’Officer ne la force jamais. Tout est joué avec élégance.

Jordan Officer est un guitariste d’exception qui sait qu’un nombre limité de notes à la guitare valent bien plus qu’une tornade de solos. Il en fait la démonstration tout au long de ce magnifique album de blues pur, joué tout en retenue. Sur l’instrumentale Jackie’s Tune, il démontre hors de tout doute que cette retenue est un choix, et qu’il peut en mettre plein la vue s’il le désire. L’un des plus grands talents d’un virtuose est selon moi de jouer chaque note avec grande attention et d’en jouer moins alors que techniquement, le musicien pourrait impressionner en quantité et qualité.

Sur « I’m Free », son deuxième album en solo, Officer peut compter sur les musiciens haut de gamme que sont Charley Drayton (qui a joué avec Keith Richards, Herbie Hancock, Johnny Cash, Neil Young – rien que ça!) et Tony Mason (collaborateur de Joan Osborne, Martha Wainwright, Norah Jones, Bo Diddley).

Vivement recommandé pour toutes les âmes sensibles (qu’on l’admette ou non) et les mélomanes de tout acabit. On a ici de la musique de grande qualité.

Jordan Officer

JORDAN OFFICER
I’m Free
(Indépendant, 2014)

– Genre : blues
– Aussi bon que Roy Buchanan, Stephen Barry, Eric Clapton (lorsqu’il fait du blues)

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.