Il y a de ces albums qui vous laissent perplexe!

Je l’attendais de pied ferme ce septième album de la formation française et dès la première écoute, je savais que j’allais vivre une relation amour-haine avec celui-ci. Évidemment, je ne m’attendais pas à des pièces subtiles, ni en demies teintes, car après tout, M83 ne se gène pas beaucoup quand il est question d’en donner plus que le client en demande. Après maintes et maintes sessions d’écoute, mon coeur balance toujours.

Tout ce que l’on s’attend d’un bon album pop électro est ici au rendez-vous, cependant, certaines compositions sont tellement «over the top» qu’elles en deviennent presque caricaturales. La quatrième pièce de cet album, intitulée Bibi the dog vient tout de suite à l’esprit. Cette chanson, dont la mélodie vient vous accrocher dès le premier refrain, comporte au «bridge» une voix électro digne des Chipmunks qui en fera sourciller plus d’un. Est-ce qu’un tel choix de réalisation est fatal pour une chanson? Non. Est-ce qu’un tel irritant aurait pu être évacué? Oui. Est-ce que cette chanson témoigne bien de l’album en général? J’oserais l’affirmer.

 

Quand j’évoquais précédemment une forme de perplexité, c’est parce que cet opus comporte des pièces absolument fantastiques et d’autres, très étranges dont on pourrait probablement se passer. Exercice de style ultime, je pense ici à la pièce Moon Crystal qui est ni plus ni moins qu’un pastiche des musiques de génériques des soaps américains de la fin des années 70. Pour ce qui est de reproduire le son et le style de composition de ces fameuses pièces, alors là c’est totalement réussi, mais j’aimerais qu’on me dise QUI et POURQUOI quelqu’un aimerait écouter ceci? J’ai beaucoup réfléchi et je ne trouve tout simplement pas.

 

Au delà certains moments que je qualifierais d’insolites, notons que Junk est truffé de petits bijoux. Solitude et The Wizard sont des pièces si bien ficelées qu’il faut des écouteurs pour en découvrir toutes les subtilités. Road Blaster, est une véritable bombe électro qui vous fera sourire de bonheur et Atlantique Sud est directement dans la lignée des grandes ballades pop françaises des années 80. Les amateurs de ce genre seront servis par celles-ci.

 

En écoutant ces nouvelles chansons, je me suis dit que M83 gagnerait à rendre disponible une version instrumentale de cet album. Certaines pièces gagneraient à perdre la piste vocale qui les accompagne. Pensons ici à ce que Jean-Michel Jarre a fait par le passé et à ce que Mike Oldfield fait depuis quelques années. Parfois, la musique parle beaucoup plus que les mots et force est d’admettre que la gang de M83 compose d’excellentes mélodies. À la production, j’aurais certainement coupé 1 ou 2 pistes dans le «pacing» final, par contre, en toute honnêteté, les pièces superflues atténuent plus le plaisir qu’elles ne le gâchent.

Je réécouterai cet album, en grande partie parce que j’ai l’impression de ne pas l’avoir tout à fait bien compris et aussi parce dans le paysage musical, il y a peu d’artistes qui risquent autant que M83.

M83
Junk
(Naïve, Mute 2016)

-Genre: électro, pop
-Dans le même genre que MGMT et Air

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Alexandre Daneau
blogueur RREVERB

Dès son plus jeune âge, Alexandre s’intéresse à la musique et se procure tous les 45 que son petit argent de poche le lui permet. Au fil des ans, il développe un intérêt particulier et certain pour la musique en provenance des îles Britanniques. “Dan”, pour les intimes, se déniche un emploi chez l’un des grands distributeurs nationaux et se plaît immédiatement dans l’industrie de la musique. Il met la main à la pâte et s’implique encore plus concrètement dans le processus de mise en marché d’artistes nationaux et internationaux chez un label. Il travaille pendant plus de 6 ans en tant que rédacteur pigiste et gestionnaire de communauté à la section musique de l’un des grands portails canadiens.