Retour sur le show de Mac Demarco au Théâtre Rialto le 5 novembre dernier, en compagnie de Connan Mockasin. Une foule immense se dressait devant les portes du théâtre, qui affichait salle comble depuis un moment. La soirée s’annonçait des plus exaltantes !

L’ambiance et les fans étaient définitivement au rendez-vous autant pour Mac que pour Connan, qui était la seconde tête d’affiche plutôt qu’une simple première partie. On a donc eu droit à des body-surfs et à une foule en délire alors que Connan et son band entamaient leurs premières chansons. Des morceaux rêveurs avec des interludes musicales dans un genre bien unique qu’il m’est difficile de décrire. Écoutez-en plus par vous-mêmes en cliquant ici.

C’est devant des esprits bien réchauffés que Mac Demarco a fait son entrée sur scène vêtu de sa légendaire salopette de jeans et flanqué d’une casquette à l’envers. J’essaye de vous raconter le tout avec le plus d’exactitude possible, mais je vous préviens que ça devient assez fou !

Après une introduction rapide et sympathique, comme à son habitude, Mac nous a invités à danser sur leurs Rock n’ Roll songs. La foule n’a pas perdu de temps à obéir alors qu’ils nous envoyaient leurs premiers morceaux à fond la caisse ! Les choses ont commencé à prendre la forme habituelle des spectacles de Mac Demarco quand il a fait monter un premier spectateur pour danser sur scène juste avant The Stars Keep On Calling My Name. S’en est suivi un défilé de groupies qui montait à leur tour pour donner un baiser à Mac ou pour prendre un bain de foule.

IMG_20141105_231357photo exclusive par Nebojsa Adzic, RREVERB

La soirée a atteint son paroxysme alors qu’une cinquantaine de personnes (je n’exagère même pas) sont aussi allé auprès des musiciens durant leur plus célèbre morceau Ode to Viceroy. Moment assez magique même si ça semblait un brin irréel. Certains prenaient des selfies, d’autres se déhanchaient ou s’allumaient cigarettes et compagnie. Un beau bordel qui fait désormais partie des incontournables pour les performances live du groupe.

Les gardes de sécurité ont par la suite gentiment poussé tout ce beau monde sur le parterre avec peu de délicatesse. Le matériel audio ayant visiblement été accroché au passage, la chanson suivante a malheureusement été passée sous silence, littéralement. On a réajusté le tout, et les gars ont livré une fin de spectacle avec beaucoup d’énergie et d’humour. L’un des moments les plus mémorables est sans doute celui où Mac fait du body-surf jusqu’au bar, qui se trouvait à l’autre extrémité, pour se chercher une bière qu’il a bue d’une traite en remontant sur scène !

Une soirée exceptionnelle, unique dans son genre certainement, mais dont les fans se rappelleront longtemps. Même le rappel exagéré, où les musiciens se sont payé un délire en couvrant Enter Sandman de Metallica, restera gravé dans les mémoires.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nebojsa Adzic
Blogueur - RREVERB

Avide de nouvelles découvertes musicales, « Neb » est toujours à la recherche du petit groupe dont peu de gens connaissent l’existence. Il vibre au son de plusieurs mélodies au cours de sa journée de sorte qu’il a un besoin constant de partager ses meilleures trouvailles du moment. Bachelier en Communication, rédaction et multimédia, il est un hybride qui s’intéresse au milieu musical sous toutes ses coutures et particulièrement aux liens entre les visuels et la musique. Attendez-vous donc aussi à une dose éclectique de vidéo-clips hors des sentiers battus !