Voici le nouvel album d’une chanteuse d’origine mexicaine nommée Mamselle Ruiz – non il ne s’agit pas d’Olivia Ruiz – qui présente un deuxième album de musique latine. Malgré son look très jeune et moderne (et un peu punkette avec ses dreads), cette jolie Mamselle fait de la musique assez traditionnelle.

Ce disque, intitulé « Miel de cactus », présente des airs mexicains assez standards (Malagueña Salerosa) avec trompettes, petites guitares et percussions. Il fait suite à un album de compositions originales, « Maiz », qui a tellement impressionné l’an dernier qu’elle s’est retrouvée nommée « Révélation Radio-Canada 2013-2014 » en musique du monde!

La voici lors de son passage à l’émission Belle et Bum, avec une chanson beaucoup plus moderne que ce qu’on entend sur “Miel de cactus”.

C’est au niveau de la voix que Mamselle Ruiz s’illustre: puissante et élégante, elle s’approche de celle de Shakira par moments (sans les graves de la Colombienne) ou encore Lila Downs, véritable légende mexicaine (qu’on a vue au Festival de Jazz en 2012). Ne cherchez pas ici quelqu’un qui pourrait prendre la place de feu Lhasa De Sela, Ruiz ne fait pas du tout dans le genre introspectif et alternatif. Sa musique (et sa voix) a du panache, de l’émotion et de la classe.

Lorsqu’elle lance des ballades, comme Cucurrucucú Paloma, sur une musique plus épurée, elle touche. Les meilleurs morceaux sont d’après moi ceux où la belle brune n’est accompagnée que de peu d’instruments, comme La Tala, où de magnifiques guitares enjolivent magnifiquement le chant.

On écoute celle-ci.

Un disque de grande qualité, un peu prévisible musicalement, qui n’a comme seul défaut une pochette qui laissait présager une artiste plus axée sur la nouveauté. Mamselle Ruiz ne pourrait pas être plus traditionnelle dans son approche de la musique mexicaine et latine.

MAMSELLE RUIZ
Miel de cactus
(Masiart, 2014)
Suivez Mamselle Ruiz sur Facebook

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.