La jeune et dynamique chanteuse Anglaise d’origine grecque Marina & the Diamonds a atteint le premier rang des palmarès du Royaume-Uni avec son second album, intitulé “Electra Heart”. Les récents tubes Primadonna et Radioactive ont contribué à déloger le premier album solo de Jack White, maintenant au 3e échelon avec “Blunderbuss”. Lana Del Ray occupe le second rang avec “Born to Die” et la jazz woman Norah Jones, le 4e, avec son plus récent effort “Little Broken Hearts” qu’elle nous présentera cet été au Festival International de Jazz de Montréal.

 

Le nouvel album de Marina & the Diamonds est beaucoup plus “pop dance” que le précédant qui comptait plusieurs chansons fort sympathiques qui mettaient en valeur sa joie de vivre, sa fraîcheur et son excellente voix, à la fois grave et puissante. Pour une rare fois, on y voyait aussi une bonne dose d’humour et d’autodérision, ce qui était très rafraîchissant dans le style pop.

Elle a aussi pas mal changé de look en épousant celui d’une blonde sophistiquée. Son premier album “The Family Jewels“, paru en 2010 (sur étiquette Warner), n’avait pourtant pas reçu un accueil aussi chaleureux que le petit dernier. On se rappelle pourtant les clips Shampain, Oh No, I am not a Robot, Seventeen et Hollywood qui ont été vus à plusieurs millions de reprises. C’est du bonbon, mais avec modération, c’est bon!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.