Je ne suis pas un grand fan de hip hop, ni de rap. La principale raison est que je n’apprécie pas les musiques trop simplettes, les rythmes vides et les clichés. Peu de disques hip hop m’ont plu dernièrement mais je parle de ceux qui me tapent dans l’oreille: Wale, Boogat, Childish Gambino

L’un de ceux que j’avais apprécié en 2011 était le Canadien Classified dont l’album « Handshakes and Middle Fingers » était très riche musicalement parlant. Aujourd’hui, c’est l’album de son frangin, Mike Boyd (que Classified a réalisé et co-écrit) qui roule dans mes écouteurs, avec son funk cool (Street Lights), ses beats rock et refrains accrocheurs (I Get Around) et surtout, sa grande qualité musicale pour le genre. Le frangin Classified vient faire son tour ici et là, dont sur la jazzy cool This Ain’t Funny….

…qu’on écoute :

Il faut croire que j’ai un penchant naturel pour le hip hop canadien puisque ce n’est pas la première fois que – sans le savoir – je préfère ce que mes concitoyens produisent en matière de hip hop. Ce n’est pas la provenance qui m’importe mais la qualité musicale et les propos. Sur ces aspects, Mike Boyd marque des points.

Mike Boyd

MIKE BOYD
…Note the Sarcasm
(Halflife Records / Universal, 2014)

-genre: rap

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.