Professeure au Conservatoire de musique de Montréal et à l’École de musique Vincent d’Indy, la pianiste et compositrice Monique LeBlanc a fait paraître son premier album en novembre dernier. Comme son titre le laisse présager, « Au milieu de mes secrets » est un album intimiste et réflexif, tout en introspection et en contemplation. Monique LeBlanc a été longtemps animatrice à la Chaîne culturelle de Radio-Canada, en plus de concevoir la musique de plusieurs pièces théâtrales. Elle a aussi une solide formation classique et s’est produit avec l’Orchestre de chambre de Radio-Canada et de l’Orchestre symphonique du Saguenay Lac-Saint-Jean. Ce sont justement ces deux traditions, populaires et classiques, qui se rencontrent sur cet album.

Monique LeBlanc a composé huit des treize chansons du disque. Des cinq autres pièces, deux sont des chansons traditionnelles : ses arrangements de Partons la mer est belle et de la célèbre Un Canadien errant sont superbes. La pianiste y déploie un jeu fluide et tout en douceur. Composée par l’abbé Paul-Marcel Gauthier, La chanson du petit voilier a une mélodie prenante et irrésistible. Mélodie sentimentale, du compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos, est très réussie. Le petit bijou du lot est cependant Voir un ami pleurer, de Jacques Brel. Avec cette sublime mélodie, pas besoin des touchantes paroles, la musique fait tout le travail!
Sur le site de Monique LeBlanc, un court texte explique l’origine ou l’intention de chaque pièce. Il est aussi possible d’écouter des extraits. Trois pièces peuvent être écoutées en suivant ce lien.

monique leblanc 2

Monique Leblanc, photographiée par Pierre-Étienne Bergeron

Parmi les compositions originales du disque, quelques-unes ont servi à l’origine pour des pièces de théâtre. Les pièces sont tour à tour évocatrices (Te souviens-tu?), tendres (Dormir avec lui) et quelque peu tourmentées (C’était un dimanche de mai). Père et fils contient une apaisante mélodie, alors que Chanter pour l’amour est émouvante. L’esprit romantique est bien présent sur la mélancolique Mon bel amour (Dérape et chavire). En guise de conclusion, Monique LeBlanc nous laisse avec la solennelle Voici venu le temps de dire adieu.

Les 13 courtes pièces de caractère qui composent cet album s’inscrivent dans une esthétique romantique. À la différence de certaines compositions de cette époque, il n’y a toutefois pas de virtuosité pour de la virtuosité. La force expressive du jeu de Monique LeBlanc est dans la retenue et la justesse. La pianiste exprime beaucoup avec peu de notes et semble appliquer ce que Mozart avait déjà dit : « La musique, c’est ce qu’il y a entre les notes ».

monique leblanc
MONIQUE LEBLANC
Au milieu de mes secrets
(Storkclassics, 2014)

-Genre : classique, musique pour piano
-Dans le même esprit que certaines compositions de Chopin, Schumann et John Field

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

MONIQUE LEBLANC : Intimiste et apaisante
ORIGINALITÉ 65%
AUTHENTICITÉ 85%
ACCESSIBILITÉ 80%
DIRECTION ARTISTIQUE80%
QUALITÉ MUSICALE90%
80%Overall Score
Reader Rating: (2 Votes)
100%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.