Parmi les gens les plus passionnés par la musique, il y a ceux et celles qui travaillent dans l’industrie: chez les labels, les relationnistes de presse, les promoteurs de concerts, les gestionnaires de salles de concert, les journalistes culturels, etc. RREVERB propose une série d’entrevues avec les artisans passionnés de la musique.

Cette semaine, rencontrons…

NATHALIE CORBEIL

Quel est votre nom, quel est votre rôle dans l’entreprise musicale où vous travaillez, et depuis quand y œuvrez-vous? D’où êtes-vous et où vivez-vous maintenant?

Nathalie Corbeil, je suis agente de promotion depuis 17 ans. J’ai travaillé autant dans les compagnies de disques multinationales (Zomba, BMG) qu’indépendantes (Audiogram) au Québec. Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir mon agence et de choisir les projets sur lesquels on travaille.

bmg-zomba-audiogram

Quand avez-vous commencé à travailler dans l’industrie musicale?

En 2000, je suis allée à l’École du Show Business, je voulais être directrice de tournée! J’ai fait plusieurs stages en promotion, dont celui chez BMG qui a changé ma vie. Je rêvais de travailler pour Britney Spears et N’SYNC! nat-corbeil-2016Après 2 mois de stage, c’était réglé! J’y suis restée 5 ans, jusqu’à ce que les temps commencent à être durs et que les multi commencent à fusionner et ainsi couper plusieurs d’entre nous. C’est à ce moment que j’ai rejoint l’équipe d’Audiogram, avec qui j’ai évolué pendant 5 ans.

Après mon premier congé de maternité, je me suis associée à un programmeur web et on a décidé de mettre nos forces en commun et de choisir les projets sur lesquels on avait envie de travailler. L’agence de promotion Nat Corbeil a donc vu le jour en novembre 2010.

Quand avez-vous commencé à aimer la musique?

La musique a toujours fait partie de ma vie. Au secondaire (polyvalente du Mont-Bruno), je faisais de la radio étudiante et j’étais régisseuse pour les productions de fin d’année. Je vais toujours me rappeler Agora Rock, un gros show qui mettait en vedette des bands de l’école! C’est là que j’ai senti que je voulais patauger dans ce milieu-là.

À 20 ans, quel était votre rêve ?

À 20 ans, je finissais mon DEC en loisirs, je voulais travailler dans le spectacle, l’événementiel. Mais je ne savais pas trop comment m’y rendre!!

Avez-vous été musicienne? Racontez-nous votre carrière.

Non, et je n’ai pas ces aspirations! J’aime mieux créer et mettre en œuvre des stratégies, être derrière le rideau ou tout simplement tenir le sharpie!

 

SUR L’INDUSTRIE MUSICALE

En vivez-vous?

Oui, et j’ai la chance d’avoir une équipe de feu avec qui partager ma passion!

nat-corbeil-equipe-promo

Mathieu, Joanie, Nat, Tabatha-Anne, Jack

Est-il encore possible aujourd’hui de gagner sa vie dans l’industrie musicale? Que faut-il faire pour y arriver?

C’est une réelle industrie! Beaucoup de gens y travaillent, et ce, dans plusieurs domaines différents. Pour rester dans l’industrie, il faut être là pour les bonnes raisons. Il faut être passionné, avoir envie de défoncer les portes, et surtout, trouver les façons de tirer son épingle du jeu!

Quelle(s) rencontre(s) a(ont) été déterminante(s) dans votre carrière dans l’industrie musicale?

Définitivement Stéphane Drolet (SONY Music). Il m’a donné ma première chance chez BMG à l’époque, m’a prise sous son aile et a surtout partagé avec moi sa passion pour la musique, le rawk et la promotion. On collabore encore ensemble sur plusieurs projets 17 ans plus tard.

Au fil des années j’ai rencontré des gens exceptionnels. Je crois que chacune des rencontres qu’on fait dans la vie nous fait grandir et apprendre!

Pink

À sa première semaine chez BMG… avec P!nk!

Qu’aimez-vous dans votre emploi / occupation actuelle?

Voir les étoiles dans les yeux d’un fan, devant son artiste préféré pendant une séance de signature d’autographes.
Entendre une personne chanter sa chanson préférée et me souvenir de la journée où c’est entré dans mon bureau et que je me suis dit – « Ça va être un hit ça!! »
Travailler en équipe et mettre tout en œuvre pour faire rayonner un talent qui saura toucher les gens.
Innover, essayer des stratégies, avoir des idées de fou…

Le vinyle, la cassette, le CD ou le numérique?

J’ai découvert la musique sur vinyle, à scratcher les disques de Wham, Heart ou Cindy Lauper. J’ai vécu mon adolescence sur cassette à enregistrer la radio à écouter du glam rock. Le CD fait partie de ma vie et je ne peux pas décrocher de l’objet. Mon mur de CD ressemble à la discothèque de CKOI! Aujourd’hui, je suis abonnée à Apple Music, j’achète et je travaille avec le numérique parce que c’est dans l’instantanéité. Avoir envie d’écouter une chanson et pouvoir le faire directement sur une p’tite machine, tout de suite, ça a révolutionné l’industrie.

Lequel est mon favori? Dur à dire… j’utilise encore pas mal tout sauf les cassettes!

mon-mur-de-cd

Ledit mur de CD…

SUR LES ARTISTES ET LA MUSIQUE

Vos styles de musique préférés? Est-ce que ç’a toujours été le cas dans votre vie?

Le pop et le rock font continuellement partie de ma vie. Mais j’ai découvert tellement d’artistes et de styles au fil des années, et j’en découvre encore et encore.

Sur une île déserte, vous emmèneriez ces 5 albums (pas plus).

J’ai l’oreille très radio, j’écoute la radio et une bonne partie de mon travail c’est de faire entrer les chansons en radio, alors je suis toujours à la recherche du hit sur un album! Pour cette raison, je suis plus du type chanson qu’album… Sur une île déserte, il me faudrait donc une playlist!

Vous pourriez facilement y retrouver:

Don’t Stop Believing – Journey,
I Hate Everything About You – Three Days Grace,
Cry Me a River – Justin Timberlake,
Eternal Flame – The Bangles,
Catch and Release (remix) – Matt Simons
Miami – Ariane Moffatt, etc

Voici donc votre playlist de rêve!

 

Quel est l’artiste le plus sympathique que vous ayez rencontré?

Gino Vannelli a été particulièrement marquant! Il a du métier, il en a rencontré des gens mais il sait prendre le temps, vivre le moment présent et être particulièrement gentil et généreux. Je m’organise pour m’entourer d’artistes sympathiques! Ça rend la vie beaucoup plus plaisante!

Qu’est-ce qui peut rendre un artiste désagréable?

Souvent, c’est seulement maladroit ou encore c’est l’entourage de l’artiste qui rend les situations compliquées. Un artiste, c’est une personne comme vous et moi, avec son caractère et ses traits de caractère.

Qui aimeriez-vous rencontrer?

Comme tout le monde, je suis fan de plusieurs artistes ou artisans du milieu culturel que je rêverais de rencontrer et, en même temps, j’en ai tellement rencontrés à ce jour que je me sens déjà choyée!

Dans ce cas-ci, ce n’est peut-être pas qui j’aimerais rencontrer, mais plutôt le genre de rencontres j’aime avoir. J’apprécie et je me sens privilégiée de passer du temps avec des gens aussi passionnés que moi. Échanger sur la musique en général, raconter et se faire raconter des anecdotes de tournées de promotion, découvrir les différentes époques à travers les yeux des autres sont des exemples de rencontres que j’aime avoir. Ça me confirme tous les jours que j’ai fait le bon choix de métier.

Merci Nathalie!

Pour en savoir plus sur les projets de Nathalie Corbeil, cliquez sur le logo ci-dessous!

nat-corbeil

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur-en-chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.