On le depuis sa toute première apparition, Nikki Yanofsky possède tout un talent! La jeune montréalaise faisait du scat’ à la Ella Fitzgerald (à qui elle voue un culte) du haut de ses 13 ans, et tous étaient époustouflés par ses performances vocales.

Après un disque ou deux de pop plus ou moins sans saveur, Nikki Yanofsky vient de trouver son créneau avec son nouvel album « Little Secret ». Ce disque de pop riche et jazzée a beaucoup de caractère (la très cool Necessary Evil) et rivalisera avec les Adele, Janelle Monae et autres ZZ Ward et Gin Wigmore de ce monde. Rien de moins!

En plus, la fille est jolie et fera tourner les têtes, ce qui ne fait jamais de tort à la carrière d’une chanteuse populaire (ceux et celles qui sont intéressés par son nouveau look peuvent cliquer ici). La jeune femme de 20 ans se donne un petit style cool rétro jamais vulgaire, quelque part entre Priscilla Presley, Lana Del Rey et Cher Lloyd.

Hmm. Revenons à la musique, puisque nous sommes sérieux dans l’analyse de ce nouvel album! 😉

Voici son dernier clip, Something New, ainsi que d’intéressants rappels de sa (déjà) riche carrière. Une surdouée, sans l’ombre d’un doute.

On débute avec une dynamique chanson jazz, Something New, qui reflète très bien cette nouvelle énergie qu’amène Nikki Yanofsky. Sa voix est soul, la musique est allumée, on la comparerait facilement à ce Janelle Monae fait, version jazzée. Blessed With Your Curse est une autre chanson allumée, dans la veine de ce que font ZZ Ward et Gin Wigmore (la fille des publicités de bière Heineken). Yanofsky s’est entourée de musiciens qui groovent et qui amène sa sublime voix à un autre niveau. Impossible de ne pas taper du pied sur Jeepers Creepers 2.0.

Je suis moins fan des ballades, comme Waiting On The Sun, mais je dois avouer que celles sur cet album sont très bien faites. C’est cette fois plus dans la cour des Rihanna (toujours version jazz), que la demoiselle place ses pions. Necessary Evil, avec son style rétro, sonne comme Amy Winehouse dans ses meilleurs jours.

Le tour de force que Nikki Yanofsky a réalisé sur cet album (a contrario des précédents) est de créer un album hyper accessible de solide pop qui plaira aux masses, sans aucunement trahir son goût profondément ancré dans le jazz (Little Secret, sexy!). Elle gagnera ainsi des fans, sans perdre ceux qu’elle a déjà acquis durant les sept dernières années.

On se rappelle que Nikki avait enregistré un premier album en 2007 (devenant le plus jeune talent à publier chez la prestigieuse maison Verve!), un hommage à Ella : « We All Love Ella: Celebrating the First Lady of Song ». C’est aussi elle qui interpréta I Believe, la chanson thème des Jeux olympiques de Vancouver, en 2010.

Mon petit doigt me dit que 2014 sera son année.

À surveiller.

Nikki Yanofsky

NIKKI YANOFSKY
Little Secret
(A440 Entertainment, 2014)

-Genre : pop énergique jazzée
-Dans le même genre qu’Amy Winehouse, Gin Wigmore, Adele

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.