Un festival n’attend pas l’autre à Montréal! Deux jours après la fin du Festival de Jazz, qui, lui, suivait les Francofolies, la 29e édition du Festival International Nuits d’Afrique s’amorce le 7 juillet et promet encore beaucoup de bons spectacles. Le spectacle d’ouverture sera donné cette année par le groupe français Zebda au Métropolis. Bien que l’offre soit moins abondante que lors des deux autres Festivals majeurs, on compte tout de même une cinquantaine d’événements, autant intérieurs (payants) qu’extérieurs (gratuits).
Je vous propose donc mes choix de concerts en salle à voir lors de ce Festival très diversifié. Je vous proposerai bientôt les spectacles extérieurs à ne pas manquer, qui se tiendront du 15 au 19 juillet au Parterre du Quartier du spectacles.

Paulo Flores – Mercredi 8 juillet, 20h30
Fort d’une carrière de plus de 25 ans, l’Angolais Paulo Flores se produira au Théâtre Fairmount, où il jouera sa musique ancrée dans la samba portugaise et les rythmes antillais. Les textes du chanteur témoignent également de l’interminable guerre civile qui a plongé son pays dans le chaos pendant plusieurs décennies.
Détails ici

La nuit de la kora – Vendredi 10 juillet, 20h
Instrument ouest-africain par excellence, la kora a un son envoûtant et tout simplement éblouissant. Deux excellents joueurs de kora partageront la scène du Gésù lors de cette nuit de la kora. Djeli Moussa Diawara est un Guinéen d’origine et fondateur du Kora Jazz Trio en 2002. Il joue une kora qui a 32 cordes, au lieu des 21 qu’on retrouve habituellement. Le Malien Djeli Mori Tounkara fait partie du très doué collectif montréalais Kabakuwo. C’est donc un concert à ne pas manquer, où l’on pourra y entendre deux très bons koristes.
Détails ici

Ondatrópica – Dimanche 12 juillet, 21h
En spectacle au Théâtre Fairmount, ce collectif colombien s’articule autour de Mario Galeano, de Will Holland et de cinq autres musiciens. Leur disque, paru en 2012, en rassemblait plus de quarante. Ondatrópica fait du cumbia, la musique colombienne apparue au 17e siècle. Le groupe ne craint pas d’y intégrer des influences modernes, pour en faire une musique très dansante et festive.
Détails ici

Sousou et Maher Cissoko – Lundi 13 juillet, 20h30
Ce duo est né de la rencontre amoureuse entre Sousou, Suédoise, et Maher, Sénégalais né dans une famille de griots. Le duo chante en mandingue, en wolof, en suédois, en anglais et en français! Maher est un excellent joueur de kora, et la musique qu’il fait avec sa femme a des influences de reggae, de folk, de blues et d’afropop. Leurs voix s’harmonisent parfaitement, créant une dynamique unique au sein de la musique ouest-africaine.
Détails ici

Famalé – Lundi 13 juillet, 21h
On aura donc un choix déchirant en ce lundi soir. Sousou et Maher Cissoko seront au Balattou, comme je viens de le mentionner, alors que Famalé sera au Théâtre Fairmount le même soir. « Famalê » veut dire « rêve » en mandingue, et ce groupe est un métissage des cultures africaine et brésilienne. Trois musiciens sont au cœur de ce projet : les Brésiliens Marcus Viana et Sergio Perere, et Zal Sissokho, d’origine sénégalaise. Les compositions de Famalé sont donc en portugais, en français, en wolof et en mandingue. Leur musique est un irrésistible mélange de blues, de reggae, de jazz, de samba et de musique ouest-africaine.
Détails ici

Rendez-vous mandingue avec Adama Daou – Mardi 14 juillet, 20h30
Adama Daou est un balafoniste malien de haut niveau, qui est maintenant établi à Montréal. Il sera en vedette au Club Balattou, lors de la célébration de la riche et diversifiée culture musicale mandingue (qui recoupe une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest). Adama Daou sera entouré de musiciens qui nous feront sans aucun doute danser au rythme de cette musique vivifiante.
Détails ici

Awa Sangho – Mercredi 15 juillet, 20h30
La Malienne Awa Sangho était membre du groupe Go du Kotéba. Elle est maintenant en solo, et son travail a déjà été reconnu, ayant mérité une nomination aux Grammy Awards de 2015 dans la catégorie « Meilleur artiste africain de l’année ». On pourra entendre sa superbe voix lors de ce spectacle qui aura lieu au Club Balattou.
Détails ici

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.