À chaque année, Osheaga c’est un marathon de musique, de découvertes, de danse, d’amis et d’alcool. C’est comme être en vacances le temps d’une fin de semaine. Comme j’ai vu plus de 20 shows, je pense que ça mérite un article de format “pointform”.

PONI

Le band est bon, sans contredit. Je retournerai les voir. Mais juste pour entendre les jokes et commentaires baveux du drummer entre les chansons, ça valait la peine d’arriver à 13 h vendredi.

RUN THE JEWELS

BEAUCOUP DE MONDE s’était déplacé pour voir le duo de hip hop américain, avec raison. Visiblement heureux d’être là, ils ont offert une performance pleine d’énergie devant un public conquis d’avance. J’ai grandement apprécié!

THE DECEMBERISTS

Juste du gros fun sale venu tout droit de Portland.

STARS + INVITÉS

Bof. Je me souviens même pu de leurs invités.

FKA TWIGS

Cette fille-là est hypnotisante. Elle danse avec tellement de grâce et chante avec tellement de facilité en même temps qu’elle semble sortir tout droit d’un conte de fées. Les princesses de Disney peuvent aller se rhabiller, on a trouvé une héroïne magnifique dans la réalité.

VIET CONG

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De. La. Bombe.

Pour vous donner une idée: les 8 dernières minutes de cette perfo.

A TRIBE CALLED RED

60 minutes de danse, top chrono! Le work out d’une semaine.

THE RURAL ALBERTA ADVANTAGE

Ouvrir un festival à 13 h n’est jamais facile pour un groupe, mais plusieurs personnes s’étaient déplacées tôt pour voir RAA en spectacle. Comme à son habitude, The Rural Alberta Advantage a tout donné, jusqu’à la voix du chanteur, qui a dû terminer le spectacle quasi-muet!

IMG_2120

PEKING DUK

Wow! Quel fun on a eu! Ce duo sait mettre un party dans la place, l’espace de la scène Piknic était plein à craquer de danseurs motivés. Gros coup de coeur!

THE OBGMS

Encore un coup de coeur (ça commençait bien ma journée) pour The OBGMs, qui font du punk-rock énergique et font participer la foule au show, dans une atmosphère un peu chaotique et brouillon. Fun assuré.

ST. VINCENT

J’ai déjà vu St.Vincent se pitcher dans la foule ou garrocher sa guitare partout; ce show-ci était plus tranquille côté “extravagances”, mais Annie Clark est tout simplement captivante, point à la ligne. Mention spéciale à ses solos de guit’ plus grandioses les uns que les autres.

NAS

Le rappeur est vraiment impressionnant et il était accompagné d’un dj qui faisait du scratch: RESPECT. On veut toujours plus de shows avec scratcheurs.

INTERPOL

…Sous la pluie. Y a pas meilleur mood pour écouter du Interpol, carrément.

WEEZER

Un set list de rêve, un public en feu, un band dedans, des enfants en “featuring” au piano et à la fausse guitare électrique, tout était bon dans ce show de Weezer.

IMG_2235

CARIBOU

Mon amie Caro pense que je danse pour 4 personnes. Personnellement, je trouve plutôt que je rends justice à toute l’esti de fun que j’ai à voir et entendre du Caribou live.

IMG_2234

BOUNDARY

Du grand Poirier. Comme toujours. Ce gars est fiable comme le rock.

GARY CLARK JR.

Sa voix, sa guitare, ses moves pendant ses solos pis son attitude: Gary Clark Jr a tout pour lui.

IMG_2243

FATHER JOHN MISTY

Entre crooner et stand-up comic, Father John Misty passe constamment du chanteur intense au gars qui dit les jokes les plus sarcastiques au monde: “Comment ça va Montréal?! Je dois être le 12e à vous demander ça aujourd’hui, hein? Et honnêtement, je dis ça juste pour être sympathique parce que je m’en contretorche.” ou encore: “Hey!? Comment ça se passe le monde qui attend à l’autre scène pour voir l’autre band?!” et mon moment préféré, à une personne qui se met à crier intensément pendant sa balade Borded in USA: “Qui crie comme ça? Est-ce que ton ecstasy vient d’embarquer?”
Je l’aime.

IMG_2303

HOT CHIP

Danser de même. Un autre 60 minutes de work out.

THE BLACK MADONNA

J’avoue que mes jambes n’en pouvaient plus, mais mon Dieu que la musique était bonne! Black Madonna est une dj qui mélange le dance, le house et le techno, et met l’accent sur les gros beats. Ça groove pas mal!

THE BLACK KEYS

Les chouchous du festival étaient de retour cette année, et ont livré une performance digne d’une tête d’affiche. C’est rassurant de voir autant de festivaliers capoter sur un band de blues rock. Le rock est pas mort, ça non!

J’ai déjà hâte à l’an prochain!

IMG_2311

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nadine Mathurin
Blogueuse - RREVERB
Google+

Depuis qu’elle a vécu son premier mosh-pit au Edgefest 97 à l’âge de 14 ans, Nadine n’a jamais cessé d’agrandir et d’approfondir sa culture musicale. Fervente passionnée d’indie rock, elle parcourt souvent plusieurs centaines de kilomètres pour voir LE band en spectacle. Bien qu’elle soit toujours à la recherche des dernières nouveautés musicales, il ne lui est pas rare de remettre un bon vieux classique sur sa table tournante le dimanche après-midi. C’est peut-être pourquoi, ironiquement ou sérieusement, Nadine porte fièrement un coat Sgt. Pepper sur sa photo de bio.