Dans le cadre de l’exposition Les Temps inachevés de Patrick Bernatchez, le MAC a proposé un concert à huit pianos préparé en collaboration avec le Conservatoire de musique de Montréal le dimanche 10 janvier 2016 à 14h. L’invitation pour cette prestation était gratuite et a amassé des milliers d’intéressés sur sa page Facebook, il allait donc de soi que les places seraient limitées. Au-delà de toutes attentes, la file pour dénicher des billets a commencé vers 9 am, puis tous les billets se sont envolés en 10 minutes. Déception. Heureusement, ceci est arrivé quelques minutes plus tard :

MAC

Cette deuxième ronde de billets est disparue aussi rapidement que la première. Je me considérais donc privilégiée d’avoir pu m’en procurer. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de voir 8 pianistes jouer en même temps sous la direction d’un artiste-maestro.

Dans l’exposition, la série Goldberg Experienced explore les Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach (composées vers 1740) dans des expérimentations sonores avec une série de huit tables tournantes où jouent simultanément huit vinyles modifiés de l’enregistrement de Glenn Gould en 1981. Chaque vinyle est marqué de ruban adhésif coloré permettant à l’aiguille de suivre certains passages en répétition, en quelque sorte une version plus rudimentaire de ce qu’on appelerait du sampling en musique électronique.

Bernatchez a donc précédé le concert d’une mise en contexte nous expliquant comment il est arrivé à vouloir renverser son concept par-dessus tête, en demandant à des pianistes de reproduire sa version transfigurée de la pièce. Pour Goldberg Experienced.04, Bernatchez a été chercher la collaboration du compositeur et chef d’orchestre Patrice Coulombe, qui a travaillé pendant deux ans sur la transposition de son installation sonore en 8 partitions individuelles pour autant de pianos, transformant les sons des vinyles endommagés en matrice pour une nouvelle œuvre.

Cette performance de 40 minutes avait été livrée en direct pour la première fois et enregistrée au Casino Luxembourg:


Dans cette prestation, les pianistes Marybelle FrappierMarie-Pier Allard, Philippe Bortsov-Soushko, Yogane Lacombe, Rosanne Lajoie, Élisabeth Pion, Lucy Pu et Yi Jia Zhao n’ont pas une mince tâche, enlignant à répétition de courts passages de notes, s’arrêtant et reprenant de façon quasi aléatoire sur un autre phase musicale en boucle, au gré de l’oeuvre originale de Bernatchez.

Coulombe, le chef d’orchestre, surplombait les 8 pianistes et marquait le tempo d’une façon qui n’allait pas sans rappeler l’effet d’une aiguille de disque qui saute, nous rappelant ainsi à l’origine de l’oeuvre, huit tables tournant des disques marqués pour jouer à des endroit spécifiques, signalant à chaque joueur quand il était le moment de commencer ou de suspendre ses notes un moment, en fermant le poing, avant de passer au prochain “loop”.

Cette performance unique en son genre, avec ses boucles et séquences avait un côté hypnotique, une expérience inoubliable pour tout ceux qui ont pu être présents. Pour les autres qui ont été laissés sur le parvis et à la lumière du succès de cet événement, espérons qu’on pourra revoir cette pièce à Montréal.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Julie Godon
Collaborator - RREVERB
Google+

Julie was born from a trumpeter dad and a drummer mum with music written in her DNA. She is from this generation that went from listening to vinyl, to creating mixtapes on cassettes, to splurging her early savings on a CD player, to discovering Napster, the iPod and so on… In 2005 she took part in the launch of Radiolibre, Quebec’s first music streaming service and in 2006 started Palmares.ca, a francophone MP3 store. She spent 10 years looking after over 80 Canadian radio websites and has a ticket stub diary of over 300 shows.