Le Premier Ciel, c’est le nom de la cinquième pièce de « L’Heptade », magnum opus du groupe folk-rock progressif Harmonium, qui a marqué une génération, et continue d’en marquer d’autres, près de 40 ans après sa dissolution. Premier Ciel, c’est aussi le nom d’un groupe hommage à Harmonium. Les musiciens de Premier Ciel sont tellement bons et font une interprétation tellement fidèle et raffinée de la musique d’Harmonium que Serge Fiori a autorisé le groupe, il y a de cela quelques années. Mardi soir, Premier Ciel, le groupe, interprétait « L’Heptade » dans son intégralité. Pour l’événement, le Théâtre Outremont était presque complet. Une belle prise de la part de Montréal en lumières.

Le défi des sept musiciens était immense. Harmonium a certes joué « L’Heptade » en spectacle dans les mois qui ont suivi la sortie de l’album, en novembre 1976. Mais recréer cet album 40 ans plus tard est tout un tour de force. Premier Ciel a relevé le défi avec brio. Ce qui frappe le plus est la complexité de la musique et la richesse et l’inventivité des arrangements musicaux (novateurs à l’époque, les synthétiseurs ont par contre très mal vieilli!). Il y a eu quelques imperfections ici et là, mais autrement les musiciens y sont allés d’un sans faute. Chacun a eu sa chance de briller, et ne l’a pas ratée.

On a pu constater aussi à nouveau à quel point « L’Heptade » n’est pas une oeuvre particulièrement joyeuse. Fiori était certainement troublé au moment de l’écriture de ces pièces. Le chanteur, Mathieu Grégoire, rend avec justesse l’émotion des textes (sa voix est d’ailleurs très semblable à celle de Fiori, avec un timbre de voix presque identique!). Il se tait également entre les morceaux, laissant parler les chansons. Il adresse finalement la parole aux spectateurs pour le rappel, alors que le groupe joue quelques chansons des deux premiers albums d’Harmonium.

Monique Fauteux et Louis Valois (dont leur fille, Julie, est membre du groupe), respectivement chanteuse-claviériste et bassiste d’Harmonium, ont agi à titre de consultants artistiques pour ce spectacle, qui coïncidait avec la sortie récente de « L’Heptade XL » (le disque original rematricé par Fiori et Valois). Notons aussi que ce spectacle survenait 40 ans jour pour jour après la création de « L’Heptade » en spectacle. Ce sont les mêmes planches du Théâtre Outremont qu’avaient foulé les sept membres d’Harmonium. Premier Ciel en sont aujourd’hui de dignes héritiers, défendant l’héritage musical d’Harmonium avec panache.

Premier Ciel remet ça ce soir au Théâtre Outremont, et ensuite ailleurs au Québec. Plus de détails ici.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.