Ce disque n’est plus une nouveauté: il est sorti au début de l’année 2014 et est malheureusement passé trop inaperçu. Je l’ai très souvent écouté. Je vous en parle enfin. Il est magnifique.

Ragleela semble de prime abord un disque de musique indienne, mais c’est bien plus que ça! Le musicien Uwe Neumann a fait de son projet musical un très beau métissage entre le klezmer juif, la musique indienne avec une touche de reggae jamaïcain ici, de guitare espagnole là. Le tout, instrumental. On y trouve donc de la clarinette, de la sitar, des rythmes entraînants, mais reposants. Outre le maître de la sitar Neumann (qui réside à Montréal depuis 1990), on retrouve Jean-Marc Hébert à la guitare et Shawn Mativetsky au tabla au sein de Ragleela. Guillaume Bourque, de la Fanfare Pourpour, y amène sa clarinette et Cédric Dind-Lavoie sa basse.

En voici un bref extrait.

Dès le départ, sur Giana Mon. La clarinette et la sitar jouent ensemble les mêmes motifs, en parfaite harmonie, avant que le joueur de tabla ne s’élance d’un solo. À chaque fois qu’un musicien se dirige un peu trop dans un chemin trop étroit, il est ramené en douceur dans le groupe. Ainsi, Aurore au bout du monde débute 100% à la sitar, mais rapidement, le thème musical est repris à la guitare classique. Plus loin, sur la pièce titre de l’album, c’est l’inverse: la guitare donne le groove et est cette fois rejoint par la sitar et la clarinette… ainsi qu’un didgeridoo! Oui, la palette musicale est grande!

Un magnifique disque de musique du monde (dans sa définition la plus élargie!) très reposant, riche en cultures, en qualité, en beauté humaine. Ah si le monde pouvait atteindre une harmonie aussi belle que celle des musiciens de Ragleela, on vivrait bien mieux sir cette planète.

ragleela-deepchandi-bleu

RAGLEELA
Deepchandi Bleu
(indépendant /DEP, 2014)

-Genre : world
-Dans le même genre qu’Anoushka Shankar, Susheela Raman, Nathalie Cora

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.