Le pianiste israélien Roy Assaf propose avec son trio composé du créatif batteur Jake Goldbas et du discret contrebassiste Raviv Markovitz, un jazz vif et dynamique, mais jamais stressant. Les mélodies au piano sont assez faciles à suivre (dans le sens qu’il n’utilise pas dissonances à outrance) alors que le travail de la batterie est riche et recherché, comme sur la pièce titre, Second Row Behind the Painter.

On a ici affaire à des musiciens qui s’inscrivent dans un jazz assez traditionnel, mais résolument moderne. Humainement, ces trois hommes sont pleinement conscients du processus d’apprentissage dans lequel baigne presque constamment un musicien de jazz (et un humain).

Les voici à New York, au Blue Note, en 2013.

Sur Babel, le rythme est plus rapide, mais dès les morceaux suivants, Roy Assaf prend une tendance beaucoup plus mélancolique (Never Will I Marry). Encore une fois, sur It’s a Dance, le contraste entre la musique mélodique au piano et le rythme offbeat à la batterie est intéressant. Jake Goldbas est vraiment sur une planète à part, il exploite ses percussions avec beaucoup de créativité sans ne jamais trop en mettre. La contrebasse se fait malheureusement très discrète (même durant son solo sur It’s a Dance!) ce qui est dommage puisqu’on a presque l’impression qu’on a affaire à un duo plutôt qu’un trio. On aurait avantage à développer cet aspect.

Le pianiste explique son cheminement créatif dans le clip ci-dessous. Écoutez-le, c’est deux minutes quarante-deux bien investies.

roy-assaf-second-row-behind-the-painter

ROY ASSAF TRIO
Second Row Behind The Painter
(One Trick Dog, 2014)

-Genre : jazz

Lien vers l’achat en ligne (son site officiel)
Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers le channel YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.