J’avais apprécié le précédent album solo de Sarah Bourdon, “Mouvement”, paru en 2015. Si ma mémoire est bonne, j’avais tracé des parallèles entre sa musique et celle de Marie-Pier Arthur ou Mara Tremblay, applaudissant ses habiles figures de style malgré un format parfois un peu trop anonyme.

SARAH BOURDON – Énergiques figures de style

Deux ans plus tard, la musicienne de Saint-Hyacinthe revient avec un recueil de neuf chansons intitulé “Vallée d’argent”. On a ici un album hanté, habité, fort en ambiances et en personnalité. Beaucoup beaucoup plus de personnalité!

Après une intro instrumentale, Silence, qui met la table pour la suite des choses, la chanson titre ouvre le bal avec une ambiance à la Skyfall d’Adele. Imposante et impressionnante, la voix de Sarah Bourdon arrive à nos oreilles sans aucune trace d’effort, comme seules les grandes chanteuses y arrivent. Sur Healing, on sent la chanteuse soul en elle qui a envie de tout déchirer! L’auteure-compositrice-interprète revient sur un terrain plus doux avec Gamma, une pièce plus vaporeuse qui jouit d’élégants arrangements de cordes. Cette fois, c’est plus de l’univers d’une Salomé Leclerc dont Bourdon s’approche.

Le reste du quatrième album de la jeune carrière de Sarah Bourdon varie entre soul pop énergique (Toltèque) et morceaux entraînants qui font taper du pied (États nuisibles). Prises de façon isolée, ce ne sont pas des chansons aussi marquantes que les premières, mais elles font partie d’un solide ensemble qui rend l’écoute de “Vallée d’argent” très agréable, vu la richesse de chacun des morceaux.

Bourdon a quelque chose que toutes les autres chanteuses francophones en vogue n’ont pas actuellement: la combinaison d’une puissante voix, malléable et émotive avec une solide direction artistique qui l’éloigne du territoire habituellement insipide des chanteuses à voix.

Sur le site d’Audiogram, on y précise qu’à sa première expérience de réalisation, l’auteure-compositrice-interprète a choisi de faire équipe avec Marc Bell (Jason Bajada, Ariane Brunet, Karim Diouf). Enregistrées en grande partie en prise directe pour en préserver l’énergie et la spontanéité, les pièces permettent d’entendre le batteur Maxime Bellavance et le bassiste Alexandre Lapointe, tous deux du groupe funk The Brooks, ainsi que le pianiste et claviériste François Lafontaine (Karkwa, Alexandre Désilets, Marie-Pierre Arthur).

Bravo!

sarah bourdon vallee dargent

SARAH BOURDON
Vallée d’argent
(Audiogram, 2017)

-Genre: chanson franco pop soul
-Dans le même trip qu’Adele, Salomé Leclerc

Écoute et achat sur la page BandCamp de l’artiste
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube du label

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.