Parmi les gens les plus passionnés dans le milieu de la musique, il y a ceux et celles qui travaillent dans l’industrie: chez les labels, les relationnistes de presse, les promoteurs de concerts, les gestionnaires de salles de concerts, les journalistes culturels, etc.

RREVERB propose une série d’entrevues en profondeur avec les artisans passionnés de la musique.
Cette semaine, rencontrons…

SARAH SHOUCRI

PRÉSENTATION

Quel est votre nom, quel est votre rôle dans l’entreprise musicale où vous travaillez, et depuis quand y œuvrez-vous?

Directrice des relations de presse et du développement international (POP Montréal) // Boss (shouc-shouc)

 

Quand avez-vous commencé à travailler dans l’industrie musicale?

2004 – je venais de compléter un diplôme en Design de mode (oui je sais, zéro rapport) et ma première job en sortant de l’école fut d’organiser des événements pour une boutique. J’ai donc commencé à leur booker des DJs et organiser des « jams » de musique la fin de semaine.

Quand avez-vous commencé à aimer la musique?

Parmi mes premières « chansons préférées », je me souviens de Wake me up before you Go Go de Wham et What’s love got to do with it de Tina Turner, donc dans le coin de 1984…  D’ailleurs, je racontais souvent que Michael Jackson, Tina Turner et moi étions amis… #tranchedevie  

À 20 ans, quel était votre rêve (dans le domaine musical)?

De frencher Julian Casablancas

Avez-vous été musicien/enne? Racontez-nous votre carrière.

Championne au karaoke depuis 2003. J’ai aussi étudié la musique pendant  13 ans.

julian-casablancas

Julian Casablancas

SUR L’INDUSTRIE MUSICALE

En vivez-vous?

Oui!

Est-il encore possible aujourd’hui de gagner sa vie dans l’industrie musicale? Que faut-il faire pour y arriver?

C’est une combinaison magique entre travailler très très très fort et s’entourer de bonnes personnes. Mais surtout, il faut être extrêmement patient! Ça prend généralement plusieurs années avant de pouvoir se forger une place et un réseau dans l’industrie

Quelle(s) rencontre(s) a(ont) été déterminante(s) dans votre carrière dans l’industrie musicale?

C’est la légendaire Dounia Mikou qui m’a fait rentrer à POP Montréal, et c’est à travers cette expérience que j’ai pu bâtir le réseau que j’ai en ce moment. J’ai aussi été chanceuse d’avoir des collègues qui m’ont toujours grandement encouragée (un shout out tout particulier à Dan Seligman!)

Qu’aimez-vous dans votre emploi / occupation actuelle?

Je suis vraiment stimulée par les nouvelles rencontres et les possibilités de nouvelles collaborations qui en découlent. C’est aussi vraiment intéressant d’apprendre comment les choses se font dans les autres pays.  

Que changeriez-vous de l’industrie musicale d’aujourd’hui?

Au Québec, on a vraiment besoin de réévaluer les conditions de travail de TOUS les travailleurs culturels (pas juste en musique). Les conditions dans lesquels nous travaillons sont assez désolantes et la manière dont nous sommes perçus par la société est décevante. On doit conscientiser les gens sur l’effort incroyable que nous mettons dans notre travail grâce auquel toute l’industrie touristique est générée et des milliers d’emplois sont créés!

Quel grand rêve n’avez-vous pas encore accompli?

Un grand voyage à travers le monde où je ferais tout ce que je n’ai jamais fait à tous les jours.

SUR LES ARTISTES ET LA MUSIQUE

Vos styles de musique préférés? Est-ce que ça toujours été le cas dans votre vie?

La musique c’est la musique, je ne l’évalue pas en fonction de styles. J’écoute ce qui vient me chercher.

Sur une île déserte, vous emmèneriez ces 5 albums (pas plus).

Difficile à dire, mais je ne partirais pas sans les Beatles.

Quel est l’artiste le plus sympathique que vous ayez rencontré?

Je dis toujours qu’on devrait organiser un « nice-off » entre Pierre Kwenders et Ghislain Poirier pour voir qui est le plus fin. Les deux sont adorables. Adam Waito du groupe Nancy Pants est un amour aussi.

Quel artiste brillant aurait dû percer davantage, selon vous?

Alden Penner est malade. Je capote sur tout ce qu’il a fait avec Clues. Il est bien connu ici, mais je suis surprise qu’il ne le soit pas plus ailleurs.

Qui aimeriez-vous rencontrer?

John Lennon et George Harrison. Oui je sais, les chances ne sont pas vraiment de mon côté.

 

Ne manquez pas la prochaine édition de POP Montréal, du 16 au 20 septembre 2015, et consultez le site de shouc-shouc pour en savoir plus sur les projets de Sarah. Cliquez sur les logos ci-dessous!

http://popmontreal.com/

 

shouc-shouc logo

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.