On a longtemps décrié que le vedettariat ne s’attardât qu’aux jeunes artistes beaux et fringants, et que passé un certain âge – et ça semble encore pire pour les femmes – ils (elles) tombaient dans l’oubli. C’est peut-être vrai pour les chanteuses qui basent leur carrière sur leur look, mais celles (et ceux) qui ont plus de profondeur persistent. Dans le folk américain, on en entend (et voit) de plus en plus, et force d’admettre que ce sont les meilleures qui restent.

J’en nomme deux, liées à Robert Plant de façons différentes : Alison Krauss, 43 ans, de l’Illinois, et Patti Griffin, 50 ans du Maine, dont la musique est toujours aussi pertinente aujourd’hui. L’an dernier, Roseanne Cash, 59 ans de Memphis, signait un très bel album folk.

J’en découvre une autre cette année, en la personne de Shawn Colvin, 58 ans, du Dakota du Sud. Elle revient dans l’actualité ces jours-ci puisqu’elle performera au centre de ski Jay Peak le 24 octobre prochain, le plus près de Montréal qu’on pourra l’entendre.

ShawnColvin-young

Les débuts de Colvin remontent à 1973 alors qu’elle joue sur les scènes du circuit folk de Californie, avant d’user sa voix sur du rock. Elle doit prendre une pause à 24 ans, la voix fatiguée. Elle s’installe à New York en 1980 et deviendra une des têtes d’affiche des musiciens folk de Greenwich Village. On l’entend ensuite chanter des chœurs sur la célèbre chanson Luka, de Suzanne Vega, grand succès de 1987 avec laquelle elle partira en tournée. Vega lui rendra la pareille sur l’album « Steady Home » de Colvin, qui se méritera le prix Grammy du meilleur album folk contemporain en 1989.

ShawnColvin-early

Alors que sa carrière solo prend son envol, Shawn Colvin retourne à Austin, où elle a grandi. En 1997, elle tape dans le mille avec sa chanson Sunny Came Home, qui passera quatre semaines au #1 des palmarès « adulte contemporain » américains. Elle remportera deux autres prix Grammy en 1998 : les prestigieux Chanson et Album de l’année.

Elle a continué à sortir des albums par la suite, collaborant entre autres avec Patti Griffin en 2008, puis avec  Emmylou Harris, Alison Krauss et Jakob Dylan sur son plus récent album, « All Fall Down », datant de 2012. Elle lance également son autobiographie, intitulée Diamond In The Rough.

Dans ce bouquin, la jolie brune explique ses problèmes d’anorexie, de dépression, d’alcoolisme, de crises et ses relations avec les hommes. Le tout avec un certain humour et beaucoup d’autodérision… D’ailleurs, elle a déjà fait des voix pour les Simpsons… La fille a le sens de l’humour, en plus de faire du folk de qualité depuis 40 ans.

On écoute quelques-unes de ses chansons dans la playlist ci-dessous, dont quelques duos avec Alison Krauss et Roseanne Cash.

Cliquez PLAY ALL sur l’image pour lancer la séquence.

SHAWN COLVIN jouera à Jay Peak le 24 octobre prochain. Cliquez ici pour tous les détails et sur la bannière ci-dessous pour acheter vos billets.

 

JAY_0621_reverb_horizontal_SC_V2

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.