Quatre chansons pour faire connaissance avec le musicien australien Rai Thistlethwayte, alias Sun Rai, dont la soul pop pige autant ses influences chez Air Supply (attendez, ne quittez pas! Continuez à lire!) avec une touche d’élégance et de jazz qui groove bien.

Oui, le chanteur qui vit maintenant à Los Angeles vire presque à la guimauve sur San Francisco Street, mais à sa décharge, le gars a tellement l’air amoureux, tellement de flotter sur un nuage de bonheur, qu’on peut lui pardonner. Ne trouvez-vous pas?

En voici une autre, entregistrée “live”, mais qui ne figure pas sur ce EP de quatre chansons. Un peu plus de funk, et un peu moins de guimauve. Arg, que je n’aime pas le son de ses claviers…

On peut entendre l’influence d’un Ben Folds sur Rose! ainsi que du funk pop à la Stevie Wonder des belles années sur Chase the Clouds.

Dans les moments plus modernes, Sun Rai, on touche au pop cool très 80s à la Chromeo (Til The Lights Come On). Mais bon, parfois, le fantôme de DeBarge n’est pas très loin non plus. Attention, mon gars.

sun-rai-pocket-music-cd

SUN RAI
Pocket Music EP
(indépendant, 2014)

-Genre: funk pop
-Dans la meme veine que Ben Folds, Chromeo, Steely Dan

Lien vers l’achat en ligne (BandCamp) – donnez ce que vous voulez
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.