Présenté comme un album solo de Tom Petty, bien que trois des quatre Heartbreakers y aient été invités, « Full Moon Fever » marque une nouvelle étape dans la carrière du musicien Américain. D’une plus grande maturité musicale ainsi qu’au niveau du chant (moins crié), Petty doit beaucoup à ses diverses collaborations avec Lynne, Harrison et à l’aventure Traveling Wilberys.

« Full Moon Fever » est aussi un premier succès pour l’ancien E.L.O en tant que producteur. Son style reconnaissable servira par après ses potes (Dylan, Orbison et Harrison) ainsi que pour son propre album solo. Pour en revenir à Petty, il signe ici ses meilleures compositions. Les succès Free Fallin’, Yer So Bad ou I Won’t Back Down frappent déjà plus que la majorité des pièces de ces albums précédents, alors que l’explosive Running Down a Dream et la reprise des Byrds, Feel a Whole Lot Better apportent du changement au son auquel il nous avait habitués.

 

Près de 30 ans après sa sortie, « Full Moon Fever » n’a pas pris une ride. Puisque basée sur les guitares acoustiques et des chansons bien écrites, la musique de Tom Petty demeure pertinente et puissante. L’album de la consécration pour Petty, déjà un vétéran de la scène américaine en 1989 lorsque sort ce disque.

tom petty full moon fever

TOM PETTY
Full Moon Fever
(BNG, 1989)

-Genre : folk rock américain
-Dans la même veine que Bob Dylan, George Harrison, Soul Asylum

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.