Comme l’an dernier, Serge Beyer, fondateur et rédacteur en chef du magazine Longueur d’Ondes – paru pour la première fois en 1982 – nous partage ses 15 albums coups de coeur de l’année. Pour mieux découvrir ces 15 groupes ou artistes qui l’ont fait vibrer en 2015, une brève citation d’un des rédacteurs de son équipe s’étant exprimé (souvent de façon très enthousiaste et élogieuse) sur l’opus en question. RREVERB vous invite à poursuivre vos découvertes sur le site de Longueur d’Ondes: suivez les liens à chaque texte!

C’est parti!

1 – JEANNE ADDED – Be Sensational

(Disques Naïve)

Un temps présentée comme l’un des plus beaux espoirs du jazz français, elle a frappé d’estoc et de taille les dernières Trans Musicales de Rennes, tombées sous son énergie rock et ses prouesses vocales. Le 1er juin sort « Be sensational », son premier album. Tranchant, battant, étincelant comme un cœur sous l’armure. (Sylvain Dépée – lire l’entrevue complète ici)

 

 

2 – ARMAN MÉLIÈS – Vertigone

(At(h)ome Records)

Dans leurs couleurs mélodiques, leurs reliefs et tempos différents, les chansons de ce chanteur solo, mais aussi musicien pour Julien Doré ou compositeur pour les autres (de Bashung à Thiéfaine) forment des paysages emplis de poésie, de délicatesse ou d’énergie positive, d’où se distinguent de belles fulgurances instrumentales et habitées, à l’ambiance post-rock. De quoi obtenir une belle palette de contrastes maîtrisés. (Émilie Marceau – lire la critique complète ici)

 

 

3 – ABD AL MALIK – Scarifications

([PIAS])

Entrevue dans le nouveau numéro. Lire ici!

Cliquez ici pour vous procurer l’album

 

4 – VKNG – Illumination

(Disques Naïve)

Leur premier album est une longue prière au soleil et à la chaleur humaine (…). Épidermique et architecturé, Illumination est un antigerçure, précieux allié pour traverser les vents mauvais et les hivers intérieurs. Une luminothérapie sonique, chaudement recommandée. (Sylvain Dépée – lire la critique complète ici)

 

5 – LOUIS-JEAN CORMIER – Les grandes artères

(Simone Records)

La poésie de Miron n’aurait pas à rougir de celle déployée avec panache et simplicité sur cet album. On retrouve un auteur sensible qui construit des moments d’intensité et de rêveries sombres, mais toujours en partant du cœur. Une grande légèreté se déploie sous la voix douce de Louis-Jean Cormier qui berce l’auditeur dans un tableau onirique poignant, à la fois subtil et sublime. (Alexandre Turcotte – lire la critique complète et une entrevue ici)

 

6 – PUTS MARIE – Masoch I-II

(Two Gentlemen Records)

Entrevue dans le nouveau numéro. Lire ici!

Cliquez ici pour vous procurer l’album

 

7 – THE SHOES – Chemicals

(Green United Music)

Entrevue (et à la une) dans le nouveau numéro. Lire ici!

Cliquez ici pour vous procurer l’album

 

8 – FEU! CHATTERTON – Ici le jour (a tout enseveli)

(Disques Barclay)

Un album mordoré, amniotique et boisé, brodé d’accents gainsbouriens, zébré de fulgurances. Capiteux, avec de belles notes de tête, l’album vous enveloppe et on se laisse prendre par son rythme effréné, son souffle littéraire et sa rauque interprétation. Clairement du rock sur lequel on bâtit un grand répertoire. (Sylvain Dépée – lire la critique complète ici)

 

9 – HIPPOCAMPE FOU – Céleste

(62 TV Records)

Sortez les masques, les tubas et pour la séance d’impro, c’est Hippocampe Fou qui a la palme. Sur les beats dépouillés de son DJ, Aociz, qui ne sont pas sans rappeler les débuts du rap en France, il rappe l’absurde comme d’autres la vie entre les tours. (Bastien Brun, lors de la soirée Longueur d’Ondes du 12 décembre 2014 à Paris – lire le compte rendu de la soirée ici)

 

10 – LAST TRAIN – Cold Fever

(Cold Fame Records)

« Déflagration rock inspirée du passé, voix qui râpe, mise en scène impec, cohésion palpable… » dira-t-on de leur prestation au MaMA, en octobre dernier à Paris. Lire le texte complet et des photos ici.

 

11 – RONE – Créatures

(disques Infiné)

Le troisième album garde une même tendresse pour les mélodies infantiles, les arrangements subtils et les élégances qui, sans vacarme, finissent leur course dans les nuages. Et de la salle de bain, à la voiture, du spot TV au bar lounge, on trouvera toujours le morceau adapté à l’humeur ou la situation. Preuve, s’il en était, d’une qualité qui fait la marque des grands. (Samuel Degasne – lire la critique complète ici)

 

12 – ODEZENNE – Dolziger str.2

(Tôt ou tard/Universeul)

Entrevue dans le nouveau numéro. Lire ici!

Voici le magnifique clip de la chanson Bouche à lèvres.

 

Cliquez ici pour vous procurer l’album

13 – BABX – Cristal automatique – Tome I

(Bison Bison Records)

La poésie l’a happé dans ses filets dès l’adolescence. Rimbaud, Kerouac, Genet… le chanteur de 33 ans rend hommage à ses inspirateurs dans un quatrième album, magnétique et bouleversant, brodé au fil d’or et au point de rupture. (Sylvain Dépée – lire l’entrevue ici)

 

14 – 3SOMESISTERS – Cross

(Disques Le Ciel Aussi)

Musicalement (en concert comme sur disque), les 3somesisters dégainent un feu d’artifice impossible à cataloguer : électro tribale, polyphonie dézinguée, pop mutante. Bowie adorerait. (Jean Thooris, au sujet de leur concert au Réservoir, à Paris en avril dernier. Lire la critique et voir les photos ici)

 

15  – FLAVIEN BERGER – Léviathan

(Pan European Recording)

 

Cliquez ici pour vous procurer l’album

Encore plus de découvertes musicales sur

longueur-dondes-logo

pssst, pour consulter notre “best of” de 2015 chez RREVERB, clique ici!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Serge Beyer
Collaborateur amical

Le fondateur et directeur du magazine Longueur d’Ondes est avant-tout un inlassable passionné de musique. Depuis 1982, la revue s’est spécialisée dans les scènes émergentes, les artistes autoproduits et essentiellement francophones. Serge visite les festivals de musique québécois depuis plus de 20 ans.