C’est un album passionnant et surprenant que nous a livré le groupe brooklynois TV On The Radio avec « Seeds », paru en ce début d’hiver. Dès les premières secondes, l’oreille est scotchée aux phrases choc que lance Tunde Adebimpe « How Much Do I Love You / How Hard Must I Try » sur l’excellente pièce Quartz. Captivés, nous sommes. Tout l’album fera référence à cette perte, à ce malaise émotif.

La musique est, comme d’habitude, originale et recherchée, mais cette fois, moins lourde et dense, surtout par rapport aux premiers albums. Derrière cette voix impériale (à la Peter Gabriel), plein de loops vocaux, des petites percussions éparses, un groove minimaliste. Comme à leur habitude, le sextuor brooklynois varie beaucoup le style musical d’une pièce à l’autre. Careful You s’appuie sur un rythme électronique, mais la suivante, Could You, sur une guitare Gretsh à la Byrds, avec un ajout de cuivres à la Stax vers la fin. Un genre de rétro moderne hyper allumé, assez accrocheur.

Voici quelques clips qui retracent la carrière de TV On The Radio, à commencer par les plus récents.

« Seeds » est un album de peine d’amour. Plusieurs chansons dépeignent une séparation (ou la veille) dans différentes approches musicales: Happy Idiot (le premier extrait) est dynamique alors que Test Pilot ressemble plus à une complainte de Damon Albarn. Des phrases comme “I was such a fool to think you were the only one” ou “Thought you were my best friends, now I couldn’t care less” trahissent sans détour la blessure. « Seeds » n’est toutefois pas un disque triste, musicalement parlant. La grande variété des morceaux et la recherche constante au niveau sonore en font un disque allumé et captivant d’un bout à l’autre.

Voici l’album au complet.

Dès leur émergence au début des années 2000, TV On The Radio a marqué l’univers musical avec une musique complexe et dense, mais pourtant fascinante et accrocheuse. Tout a commencé lorsque le multi-instrumentiste David Andrew Sitek a déménagé dans l’édifice où le chanteur Tunde Adebimpe avait son loft. Les deux musiciens unissent leurs efforts et recrutent le frère de Sitek, Jason, à la batterie. Le guitariste et chanteur Kyp Malone se joint ensuite au groupe, qui collabore fréquemment avec certains membres des Yeah Yeah Yeahs.

En 2006, un certain David Bowie participe à l’album « Return to Cookie Mountain ». Celui-ci découvrait au même moment un band montréalais, Arcade Fire. En 2011, tragédie au sein du groupe : le bassiste Gerard Smith est atteint du cancer au poumon. Il en décède à seulement 34 ans. Jaleel Bunton, claviériste, guitariste et percussionniste depuis 2005, reprendra la basse à partir de ce moment. « Seeds » est leur 6e album.

tv-on-the-radio-seeds-album

TV ON THE RADIO
Seeds
(Harvest Records, 2014)

-Genre: rock alternatif
-Dans le même style que Damon Albarn, The Books, Arcade Fire

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers le channel YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.