On n’avait pas entendu parler d’Ultravox depuis 1987. Et encore, c’était surtout en Europe que la formation pop avait été populaire. Leur chanteur Midge Ure avait connu un succès mineur en solo avec la chanson If I Was, en 1987. Autrement, depuis 30 ans, le néant.

Alors qu’on ne les attendait plus depuis belle lurette (et qu’on ne s’en ennuyait pas, il faut bien dire ce qu’il est), revoici Ultravox avec un nouvel album et la formation originale de leur phase “New Romantic” (sans le leader original John Foxx qui a quitté en 1979 et n’est jamais revenu). Midge Ure, le claviériste et violoniste Billy Currie, le bassiste Chris Cross (rien à voir avec les jeunes rappeurs…) et le batteur Warren Cann se sont retrouvés en 2008 et jouent ensemble sur scène depuis.

Dans le clip ci-dessous, on voit comment les gars travaillent ensemble en studio.

 

Et ils sont assez en forme, je dois dire. La chanson Flow est pleine d’énergie, assez accrocheuse et assez moderne pour un band de cet âge. La suivante, Brilliant, est plus audacieuse notamment au niveau de la voix, à la fois intime et génétiquement modifiée. The Change est plus posée mais sa mélodie est intéressante, particulièrement ces notes jouées au clavier à ondes, en second plan.

C’est sûr qu’on reste dans la gamme des bands d’électro pop à saveur rétro qui rappellent les formations telles Icehouse (la pièce Rise) ou Gary Numan. Certaines ballades comme This One sont plutôt inintéressantes mais les morceaux plus audacieux comme Fall méritent une oreille plus attentive, combinant intimité et grands airs pop mélancoliques. Il ne faut pas s’attendre à de grandes révolutions avec Ultravox, mais justement, comme on ne s’attendait pas à rien (surtout pas à un nouvel album après trois décennies de silence), on n’est pas déçus de l’album “Brilliant”.

 

Pour la petite histoire, sachez qu’Ultravox! (avec un point d’exclamation) a été formé en 1974. Les premières années furent assez expérimentales, dans le genre krautrock, fort populaire en Allemagne et en Angleterre. Suite au départ du leader John Foxx en 79, Midge Ure prend les rennes du groupe et lui fait connaître un certain succès commercial dans la première partie des années 80. Ultravox (sans point d’exclamation) ne survivra pas au départ de son second leader en 1987. Billy Currie tentra quelques projets vers 1992, sans grand succès.

Sachez aussi que Midge Ure a fait partie des groupes Visage (le tube Fade to Grey) et Thin Lizzy et a co-écrit la toute première chanson « levée de fonds » de l’histoire du rock : Do They Know its Christmas, enregistrée par un collectif de musiciens Anglais sous le nom Band Aid.

On se fait plaisir avec le hit Dancing With the Tears in My Eyes… 😉

 

ET finalement le tube de Midge Ure, If I was, une bonne toune, bien qu’un peu datée. Si on fait abstraction de la chemise blanche boutonnée jusqu’au cou et des petits pas de danse un peu gênants, on a quand même une belle mélodie.

 

Donc, si ca vous chante, allez jeter une oreille plus attentive au nouvel album d’Ultravox que voici.

ULTRAVOX
Brilliant
(Eden Recordings /EMI, 2012)

-Genre: pop new wave

Lien vers achat (iTunes)
Page Facebook du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.