La musicienne québécoise Xarah Dion en est à son quatrième effort avec “Fugitive” et nous pouvons constater un réel progrès par rapport à « Le mal nécessaire » paru en 2014 et dont la facture était moins raffinée. Les machines à claviers sont toujours en avant-plan dans l’oeuvre de Dion, et elle laisse sa voix planer dans un dense nuage de réverbération (MTL KO) qui nuit à la compréhension des paroles.

Les choses s’éclaircissent sur la chanson-titre de l’album, où la narratrice parle plus qu’elle ne chante sur un rythme électro enlevant, et très teinté de l’oeuvre des Eurythmics, avec une touche de Mylène Farmer, en beaucoup moins pop, précisons-le! La musique de Xarah Dion est beaucoup plus sombre que les artistes susmentionnés.On nage plus dans l’univers des Lykke Li ou James Blake.

Certaines mélodies se démarquent du lot, comme Dérive, qui pourrait faire son chemin dans les sombres clubs de la ville. Dion a travaillé avec Xavier Paradis et Molly Sweeney sur certains effets de voix.

 

“Fugitive” n’est pas fait pour tout le monde ni pour tous les moments de la journée. C’est un album qui emmènera l’auditeur dans un voyage intérieur sous les thèmes de la fuite et dans un dédale de sentiments confus.
Xarah Dion a étudié l’orgue et le clavecin au Cégep de Sainte-Foy et vit maintenant à Montréal. En novembre, elle jouera un peu partout en Europe : Glasgow, Amsterdam, Oberhasen, Liepzig, Budapest, Moscou, Vilnius, Varsovie et Paris sont toutes de villes qui font partie de sa présente tournée.

xarah-dion-fugitives

XARAH DION
Fugitive
(Visage Musique, 2016)

-Genre: electro pop
-Dans le même genre qu’Elsiane, Lykke Li, James Blake

Écoute et achat sur la page BandCamp de l’artiste
Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers la chaîne YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.