Si certains accusaient Bob Marley d’occidentaliser sa musique pour plaire aux Blancs lorsqu’il a laissé le réalisateur Chris Blackwell arranger ses compositions des années 70, les mêmes vont crier au sacrilège en entendant le nouvel album de son fils, Ziggy Marley.

« Fly Rasta » est plus « middle-of-the-road » que n’importe quel de ses 7 albums solo (et 9 autres avec les Melody Makers): il débute avec un rock des plus communs: I Dont Want To Live on Mars qui fait craindre le pire. Les choses s’améliorent avec la pièce titre de l’œuvre, un vrai reggae!, mais retombent dans la guimauve avec Lighthouse, une banale ballade puis dans l’ennui total avec la molle Sunshine. Voici un exemple d’une pièce sans intérêt, I Get Up.

« Fly Rasta » ne nous donnera pas de reggae qui plaira aux connaisseurs, ni de chansons réussies, ni quelconque originalité. Un album qui pue la routine, qui est redondant et sans aucun éclat. On est bien loin de la belle époque de son groupe les Melody Makers et des disques « Conscious Party » et « Fallen Is Babylone », de 1988 et 1997 respectivement.

Il raconte ici comment il a composé les chansons de l’album.

Ziggy Marley peut, heureusement pour lui, compter sur son nom de famille pour se faire remarquer, et sa voix, très proche de celle de son célèbre père, mais malheureusement, son nouvel album « Fly Rasta » n’est guère plus intéressant qu’un disque normal de n’importe quel musicien jamaïcain pop anonyme.

Très très dommage.

Ziggy Marley sera de passage à Montréal à L’Olympia le 15 juin 2014. Cliquez ICI pour des billets.

Ziggy Marley Fly Rasta

ZIGGY MARLEY
Fly Rasta
(Tuff Gong, 2014)

-Genre: reggae
-Dans la même veine que Aswad, Steel Pulse, Inner Circle

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.