Il est trois heures du matin. Vous êtes seul(e) et le sommeil ne vient pas. C’est dans ces moments que l’on se demande pourquoi on est seul et avec qui on aimerait être. Des questions douloureuses, puisque la personne désirée n’est pas présente.

C’est à ce moment que le soul pop de Ben Stevenson entre en jeu. Son nouveau disque intitulé « Dirty Laundry » devient un compagnon (seulement sonore) à ce moment émotif. Sur une musique sourde, étouffée sous les effets, mais quand même langoureuse, la voix du chanteur canadien appelle l’autre (Imagining You), l’évoque tel un fantôme insaisissable (Girls Like You).

Ben Stevenson est un grand chanteur, capable de toucher avec sa voix seule, ou si peu accompagnée. Sur l’épurée Start Over, quelques notes de guitare classique soutiennent sa magnifique voix qui ferait fondre n’importe quel cœur. Et en plus, c’est un beau bonhomme (et il le sait).

Sa version épurée de Spooky est impressionnante.

Oui, Ben Stevenson se classe dans un créneau plutôt pop soul, aux côtés de crooners un peu quétaines, qui succombent souvent au jeu du formatage pop. Mais une fois passée cette barrière de perception un brin snob, il est tout à fait possible d’apprécier les 7 morceaux qui composent le mini-album « Dirty Laundry ». De la même façon qu’on se laisse séduire par les chants sensuels de Rhye ou de Sade, se laisser aller au groove soul pop de Ben Stevenson est loin d’être un péché pour l’amateur de musique dite « sérieuse ».

BEN STEVENSON
Dirty Laundry EP
(indépendant, 2014)

-Genre: pop soul
-Dans la même lignée que John Legend, Rhye, Sade, Chris Isaac

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.