Les bons rappeurs sont capables d’élever leur jeu d’un cran, comme on dit dans le milieu du sport. Lorsqu’ils sont confrontés à l’univers d’un autre artiste, les meilleurs lâchent leurs « huns huns » pour s’ouvrir et s’adapter davantage.

Big Boi, un rappeur célèbre, s’est uni au duo électro new-yorkais Phantogram (Sarah Barthel et Josh Carter) pour écrire et composer les 7 chansons qui composent l’album éponyme de Big Grams, paru le 25 septembre dernier sur Epic Records, une division du major Sony.

Le résultat est vraiment intéressant. Des moments plus purement rap (Run For Your Life) sont enrichis d’une musique électro aux multiples couches de claviers, ou prennent une allure de néo soul à la Prince (Put It On Her). Sarah Barthel prend sa place en chantant de larges pans de certaines chansons (Lights On), quittant carrément l’univers hip-hop, jusqu’à ce que notre Big Boi revienne enrichir le tout, avec quelques vers bien punchés. Lights On ressemble d’ailleurs un peu à certanes pièces de Metric, mais n’est pas représentative de l’album. 

 

La pochette du disque se fera remarquer dans les promos des radios en ligne ou sur les plateformes numériques: deux femmes nues, le corps peint en or, s’enlacent, créant un genre de trophée qu’on remet dans les soirées « awards ». Plusieurs autres visuels dans la même veine ont été créés, pour illustrer les singles, parallèlement aux sept péchés capitaux.

big grams nude statues
Big Boi et Phantogram avaient collaboré ensemble en 2012. Le rappeur, né Antwan André Patton, a connu beaucoup de succès au sein d’Outkast, à la fin des années 90. Dans cette entrevue avec The Breakfast Club à la station Power 105.1, les trois musiciens expliquent leur rencontre et leur projet commun. Le duo Carter et Barthel se connaissent depuis l’école secondaire (junior high school). Ils ont d’abord formé un groupe appelé Charlie Everywhere, puis changent leur nom pour Phantogram en 2009. Ils ont lancé 2 albums et 4 EPs. 

 

Big Grams fait du bien au hip-hop, un style tellement répétitif. Ensemble, ces musiciens d’horizons différents créent un nouvel environnement enrichi. Ça ne dure que 7 chansons, mais la sauce prend. On aime!

BIG GRAMS
Big Grams EP
(Epic / Sony, 2015)

-Genre: rap vs electro pop
-Dans le même genre que CeeLo Green, Metric par moments.

Lien vers la page Facebook du groupe
Lien vers la chaîne YouTube du groupe

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.