Il y a de cela quelques semaines, notre Boom Desjardins national faisait l’effet d’une bombe en affirmant qu’aucun artiste québécois ne se démarque et que tous ressemblent à Kaïn. Pour la plupart, nous sommes tombés en bas de nos chaises et pour lui… probablement sur la tête!

Je savais déjà que le Québec regorge de talents et d’originalité en musique, mais j’en ai encore eu la preuve il y a de ça deux semaines. J’ai découvert l’EP du groupe L’ESTRADE, intitulé L’accalmie. L’album est rafraîchissant, il ne s’apparente pas particulièrement à un autre ouvrage d’ici et  les textes sont recherchés (quoi qu’un peu courts).

Mis à part les paroles répétitives sur certaines pistes, la voix qui les transporte est douce et vibrante. Non sans parfois rappeler Louis-Jean Cormier du temps de Karkwa. Le piano (l’instrument prédominent) qui l’accompagne est légèrement posé sur des rythmes électroniques lentement déployés, mais au tempo rapide… On finit par se dandiner la tête.

Un extrait de l’album est disponible en vidéo juste ici :

L’EP contient cinq chansons. L’atmosphère des deux premières, Fil de fer et La trêve se ressemble beaucoup ; piano en avant plan (comme sur toutes les pièces), guitare électrique et basse pour l’ambiance et percussions électroniques pour rythmer. Les deux dégagent un parfum d’espoir qui se fait sentir vers la fin d’une lutte obscure.

Ensuite vient Deux choses (c’est le titre de la piste). La chanson évoque un jour de pluie où règne la mélancolie, où le temps coule comme du sirop dans cette gouttière qu’est la vie.

En quatre, par sa cadence augmentée et son ton plus ravi, Passé derrière, tire un trait définitif sur la grisaille et laisse bien entrevoir le soleil à l’horizon.

Puis c’est la paix! La cinquième et dernière pièce, L’accalmie est un instrumental où le piano se retrouve presque seul. Simplicité et apaisement viennent ainsi clore l’histoire.

Au final, l’EP de L’Estrade est un album «Scotch solitaire» à l’arôme principale douce avec de subtiles nuances. On le savoure un bref instant d’après-midi pour vaguer à des rêveries, éveillé. L’œuvre est un peu unidimensionnel, mais on ne le sent pas tant vu la courte durée du EP et la légèreté du contenu qui ne demande pas un effort d’attention particulier.

 

a2978604966_2
L’ESTRADE
L’Accalmie – EP

– Genre : Ambiant Électro
– Dans le même genre que Karkwa, Gonzales, Arianne Moffat

Lien vers l’achat en ligne (Bandcamp)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

J-F Richard
Blogueur - RREVERB
Google+

Toujours à la recherche de nouveautés musicales et d’émotions fortes, c’est à travers ses textes que J-F invite les gens dans son univers éclectique. Adepte du rock, en passant par le blues, jusqu’au classique, ce musicien en herbe arbore un penchant pour la musique électronique puisqu’elle en permet l’amalgame. Son but chez RREEVERB est de faire ressortir l’atmosphère vécue lors de ses diverses écoutes et présences en salles.