Parfois j’ai l’impression que tout le monde peut faire du Hip-Hop, qu’il faut pousser loin le terme musicien ou artiste, mais je suis aussi quelque fois surpris de me faire prouver le contraire. Après tout, qui suis-je pour juger? Tous les goûts sont dans la nature…

Alors, cette semaine chez Rreverb, en spécial, la douzaine de rappeurs. Mais attention, vous risquez d’en découvrir des pourris parmi le lot!

 

MANAFEST– The Chase

Ancien «Skateboarder» d’Ontario, Manafest s’est récemment concentré sur sa carrière de rappeur. En tous cas, j’espère qu’il était meilleur en skate qu’en musique!

L’album The chase est parfait pour les «hipsters», car ils pourront se vanter d’être les seuls à l’écouter! Ou encore, pour les nostalgiques, c’est le retour dans les années 2000! «OMG Limp Biskit (voire Linkin Park) is back!!» Mais en plus poche.

Comme je disais, tous les goûts sont dans la nature, malheureusement! Le gars a même réussi a incorporer un genre de mix «Backstreet Boysien» à son style dans la chanson Everytime you run.

Ok ok, j’exagère, y’a des petits bouts de bons «beats» comme dans Avalanche et Better Cause Of You. C’est au moins ça!

Alors, est-ce vraiment du Hip-Hop? Je ne sais pas, vous en jugerez par vous-même, mais je ne vous mets pas d’extrait, si vous y tenez vraiment, aller chercher sur Google. SKIP!

 

PROPAGANDA – Excellent

Excellent en effet! Le rappeur (spoken word) de Californie fait bonne impression dès le départ. L’album débute avec une intro percutante; un discours «slam» à propos de la vie sur un ton bien corsé. Fort!

Le «Christian Hip Hop» engagé, spirituel et songé de Propaganda est supporté par des textes toujours solides et parsemés de chants mélodieux. Les rythmes sont bons, simples mais efficaces, laissant place à la parole.

On a parfois l’impression de percevoir Eminem (ce qui n’est pas une insulte) qui nous fait la morale, mais ça passe bien car le gars est pas cave, comme on dit.

 

JGIVENS – El V. Envy

À première écoute, ça tire sur le RnB. Dont je ne suis pas fan, ça commence bien…

JGivens est l’artiste qu’on ne sait trop où situer. Est-ce bon, est-ce mauvais? Ça manque de flow, c’est «mou-mou», en même temps, «il manque pas grand chose». Mais il le manque pareil.

J’ai envie de crier : «Hip-Hop facile!». Oui c’est exact… Si t’es pour faire du hip-hop (qui requiert généralement peu de talent musical), bon sens fais quelque chose d’original!!! C’est valable pour d’autres.

Bref, il a l’air gentil le monsieur et ses textes sont quand même bien structurés. Il nous récite bien la dictée quoi! Pour les compos, ça sonne souvent pareil ; «spacy bubbly loungy» pendant 17 pistes.

Point positif : le titre Polar Express se différencie des autres (du «flow» enfin!) on pense un peu à Mos Def en l’écoutant.

 

FOREKNOWN – Ornithology

«Y’est spécial lui hein?» qu’on dirait. Étrange est le mot, puis original aussi. Parfois très sombre avec un humour noir, parfois loufoque, Foreknown nous entraîne dans ses histoires un peu tordues.

Les textes sont définitivement recherchés, les ambiances ressenties et les scénarios brillamment racontés. Sur Shapeshifter par exemple, on suit les aventures (comiques, je crois) d’un homme qui est victime d’une fille épiant ses faits et gestes afin que le protagoniste tombe amoureux d’elle. Mettons que si on inverse les rôles c’est moins drôle…

Petit bémol, plusieurs «beats» restent trop simples et répétitifs, mais pas complètement mauvais par contre.

Finalement, l’album n’est pas idéal pour les événements sociaux, mais passe bien en écoute solitaire.

 

ESHON BURGUNDY – Blood rushing to my head

On trouve peu d’infos sur le Web au sujet de l’artiste. C’est vague, comme sa musique. Parlant de vague, je crois qu’il essaie de surfer dessus. Ça ressemble à tout ce qui se fait de populaire, aucune innovation. Je sais, je suis dur aujourd’hui. «DEALEZ AVEC!»

L’opus se passe lentement, il y a des ressemblances avec 50 Cents ou Kanye West, choisissez. Même si on pourrait profiter d’une meilleure diction de la part d’Eshon, ses textes demeurent corrects. En gros l’album est ok.

Les rythmes sont entrainants, beaucoup de cuivres et d’instruments à cordes à l’échantillonnage. Il faut le mentionner, car c’est lui même qui les compose. Dix points pour la polyvalence!

Donc, pas super original comme opus, mais pas trop mal non plus. Si vous aviez des chansons à acheter je vous conseillerais The garden ou Wine and spirits. Un deux dollars bien investi.

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

J-F Richard
Blogueur - RREVERB
Google+

Toujours à la recherche de nouveautés musicales et d'émotions fortes, c'est à travers ses textes que J-F invite les gens dans son univers éclectique. Adepte du rock, en passant par le blues, jusqu'au classique, ce musicien en herbe arbore un penchant pour la musique électronique puisqu'elle en permet l'amalgame. Son but chez RREEVERB est de faire ressortir l'atmosphère vécue lors de ses diverses écoutes et présences en salles.