Ah, la belle folie de Jean Leloup. J’ai eu la chance d’amorcer ma carrière de critique musical à peu près en même temps qu’émergeait Jean Leloup, en 1990 (d’où la chanson). J’ai quelque part dans une boîte un bootleg d’un concert de la Sale Affaire au Club Soda (celui sur du Parc qui s’est ensuite appelé le Kola Note et le Cabaret du Mile-End) qui témoigne d’une belle époque.

Leloup était toujours ce Joker qui surgissait là où on ne l’attendait pas. Un disque folk, un disque country, il tue son personnage, un disque sous le nom Jean Leclerc, résurrection de Leloup… Oui, il est dur à suivre, mais ô combien talentueux, drôle… et libre!

Dieu seul sait ce qu’il fait ces jours-ci. Prépare-t-il un nouvel album, est-il dans un hamac au soleil, je ne sais pas. En attendant, je savoure cette nouvelle version de Johnny Go, enregistrée pour la compilation célébrant les 30 ans du label Audiogram, telle une carte postale de ce génie qu’est Jean Leloup.

Regardez-le déconner… puis s’y mettre sérieusement.

La suite ici.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.