Jean Leloup, un des artistes québécois les plus marquants des 25 dernières années, a partagé jeudi matin sur sa page Facebook officielle une nouvelle chanson, intitulée Willie. Il a du même coup annoncé la parution d’un nouvel album, « À Paradis City », qui sera disponible le 3 février prochain. La chanson Willie pourra être achetée sur iTunes dès vendredi, et l’album sera disponible en prévente la même journée, sur le site de Grosse Boîte.

Ne faisant jamais les choses comme personne, Jean Leloup a publié deux versions de sa chanson. La première en est une standard, où l’on peut écouter l’excellente pièce. La deuxième est une version « karaoké guitarrr », où les mots et les accords défilent sur l’écran!
On peut écouter les deux vidéos ici.

Il s’agira d’un premier album solo depuis 2009, alors que Leloup avait fait paraître « Mille excuses Milady ». Il avait aussi participé au projet The Last Assassins, avec les poètes Mathieu Leclerc et Virginia Tangvald. Un album avait été créé sous ce nom en 2011.

Plus tôt en novembre, Leloup avait suscité beaucoup de questionnements en publiant une nouvelle photo de lui avec ce message pour le moins intrigant :
« La voiture est une Land Rover de 1978, la Guitare une Gibson de 1920, et la photo a été prise en 2014… Plus j’y pense, moins je comprends.
Énigme: qu’est ce qui nait et meurt en même temps? »

Quoiqu’il en soit, RREVERB vous parlera assurément de cet album très attendu!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d’heures d’écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.