Un peu de nulle part arrive cette Owlle, avec sa pop vaporeuse mais rythmée. Le genre de disque qui génère des points d’interrogation à sa réception pour son étrangeté, mais qui peut révéler d’agréables surprises.

C’est le cas pour “France”. Cet album est bourré de pièces qui ne sont pas hyper accrocheuses, mais qui sont toutes intéressantes soit par leur spleen (Fog) ou par leur énergie (Dont Lose It). Quelques incursions dans le dubstep avec de lourdes basses (Like a Bow) ne font pas dévier l’ambiance générale qui demeure ancrée dans la pop néo-lounge énergique.

Le look de cette chanteuse française est pour le moins unique. Les photos signées Roger Dekker la montrent seins nus, notamment sur la pochette de son disque. Pour pouvoir l’annoncer sur sa page Facebook, l’artiste a dû s’autocensurer.

La production est impeccable, les nombreux sons rythmiques et d’ambiance captiveront l’oreille (sur le slow Your Eyes). La douce voix d’Owlle est solide et affirmée, capable de puissance comme de sensibilité (le tube potentiel Ticky Ticky). De la pop, certes, mais de la bonne!

Elle explique son cheminement, le choix de son nom, les instruments qu’elle joue, ses influences (Bronski Beat, Brian Eno) et sa rencontre avec Depeche Mode dans l’entrevue ci-dessous.

 

Owlle
OWLLE
France
(Sony France, 2014)

-Genre : pop electro vaporeuse
-Dans le même genre que Misstress Barbara, François and the Atlas, La Roux

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

Voir les photos de Roger Dekker

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur-en-chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.