Avec le country, ce n’est pas toujours facile (pour moi, du moins), de distinguer ce qui est cliché de ce qui est authentique. Le style musical « impose » une certaine tradition et très peu d’artistes country se risquent dans l’audace et l’originalité. Il y a peut-être des musiciens country américains aussi intéressants que nos Dany Placard, Lisa Leblanc ou Avec pas d’casque (quoique là on a vraiment les pieds dans le folk) qui ne se sont simplement pas rendus à nos (mes!) oreilles. Qui sait.

D’où mon interrogation avec le nouvel album de Rodney Crowell. Il y a de très bonnes chansons comme Fever On The Bayou, où le chanteur de 63 ans qui a davantage écrit pour les autres que pour lui durant sa carrière, emprunte autant chez Johnny Cash que Tom Petty. Crowell est capable de faire du rock’n’roll à l’ancienne, à la Jerry Lee Lewis (Frankie Please) comme d’être intime et sentimental à la chanson suivante (la très belle God I’m Missing You) qui fait presque penser au Tears In Heaven de Clapton.

Des vedettes country comme Emmylou Harris, Johnny et Roseanne Cash, Jerry Reed et Waylon Jennings ont connu plus de succès avec des chansons signées Rodney Crowell qui lui-même. Ses premiers albums, qui remontent à la fin des années 70, ont fait patate. Mais plus récemment, il a été récompensé de deux Grammy : meilleure chanson country en 1990 et meilleur album Americana en 2014 pour « Old Yellow Moon » avec la belle Emmylou Harris.

Il y a une certaine modernité dans l’approche musicale chez Crowell: la batterie « muffée » (en sourdine) sur Famous Last Words of a Fool in Love. Une retenue qui est plus contemporaine que ce à quoi les anciens ont été habitués. Parlez-en à Mavis Staples, la puissante chanteuse gospell qui vient de signer un superbe album intime, réalisé par Jeff Tweedy, de Wilco.

Verdict: l’album « Tarpaper Sky » de Rodney Crowell est très bon, très bien fait et plus qu’authentique. J’aime!

rodney-crowell-tarpaper-sky-cd

RODNEY CROWELL
Tarpaper Sky
(New West, 2014)

-Genre: country
-Dans la même veine que Roseanne Cash, Tom Petty, Emmylou Harris

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de l’artiste

L'heure de gloire (tardive) de RODNEY CROWELL
Originalité45%
Authenticité90%
Accessibilité80%
Direction artistique75%
Qualité musicale80%
Textes80%
75%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.