Y travaillant à temps perdu depuis environ trois ans, c’est finalement cette semaine que Seth Avett et Jessica Lea Mayfield font paraître un album de reprises d’Elliott Smith. Le chanteur de 34 ans, membre des Avett Brothers, et la musicienne de 25 ans sont de dévoués admirateurs de Smith. Ils lui rendent hommage de belle manière sur « Seth Avett & Jessica Lea Mayfield Sing Elliott Smith », non pas en réinventant ses chansons, mais en les rendant de façon authentique. Ils ont sans doute l’espoir de faire découvrir ce brillant auteur-compositeur à une nouvelle génération.

Elliott Smith est décédé le 21 octobre 2003, apparemment d’un suicide, alors qu’il était âgé de 34 ans. Il souffrait depuis des années de dépression et de problèmes de consommation de drogues et d’alcool. Smith s’est fait connaître lorsque plusieurs de ses chansons se sont retrouvés dans le film Good Will Hunting, méritant au passage une nomination pour la chanson Miss Misery (c’est finalement My Heart Will Go On qui a gagné!). Il ne connaîtra cependant jamais de succès populaire, mais il a marqué profondément ceux qui ont pu découvrir sa musique.
Voici une liste de lecture comprenant 13 des meilleures chansons d’Elliott Smith.

Pour Seth Avett et Jessica Lea Mayfield, la musique d’Elliott Smith a certainement marqué leur vie. Mayfield a découvert Smith à l’adolescence et ses paroles souvent troublées ne l’ont pas quitté depuis. Mayfield et Avett ont eu l’idée de faire ce projet il y a quelques années. Les deux comparses s’amusaient à interpréter des chansons d’Elliott Smith en coulisses, alors que Mayfield assurait les premières parties des spectacles des Avett Brothers.

Sur cet album, Avett et Mayfield ont pigé dans un peu tout le répertoire de Smith. Curieusement, l’album le plus représenté, avec quatre des douze chansons, est le premier des deux albums posthumes de Smith, « From A Basement On The Hill ». En général, on peut dire que l’instrumentation est très minimaliste (A Fond Farewell), et l’interprétation est très intimiste (Let’s Get Lost). On retrouve aussi de superbes arrangements de cordes sur Memory Lane et Twilight.

« Either/Or », qui est souvent considéré comme le meilleur album d’Elliott Smith, compte trois de ses chansons sur le disque. Seth Avett livre seul une version planante de Angeles. Le duo s’attaque également à deux des grands classique de Smith : Ballad Of Big Nothing et Between The Bars. Sur les deux, Mayfield est au chant principal, et sa performance, sans égaler celle de Smith, est merveilleuse. Sa voix est vulnérable et attendrissante. Elle réussit à véhiculer une émotion et une fragilité tangibles.
Voici une version en spectacle de Between The Bars. Mayfield et Avett sont d’ailleurs en tournée pour jouer l’album (aucune date n’est prévue pour Montréal cependant).

Deux chansons de « XO » sont reprises. Pitseleh, avec du banjo, est réussie, alors que Baby Britain, sans être dénuée de charme, est un peu moins convaincante que l’originale. Chantée à l’unisson, Somebody That I Used To Know (qui se retrouve sur « Figure 8 ») est jouée de manière passionnée. Ici, la reprise apporte quelque chose de très intéressant à la chanson. Parue sur le posthume « New Moon », Angel In The Snow est très bien rendue. Chanson éponyme du premier album d’Elliott Smith, Roman Candle reçoit la transformation la plus étonnante, passant du folk de l’originale à un rock fougueux.

La révélation de cet album est donc la prestation de Jessica Lea Mayfield, qui est très touchante et rend bien la poésie troublée et parfois troublante d’Elliott Smith. Mayfield et Avett montrent aussi une belle cohésion. C’est surtout leur profonde affection pour ce grand artiste qui ressort de leur interprétation. Leur amour est  finalement très communicatif et nous donne envie de ressortir nos albums de Smith et de nous replonger dans son œuvre.

jessica lea mayfield seth avett elliott smith
SETH AVETT & JESSICA LEA MAYFIELD
Seth Avett & Jessica Lea Mayfield Sing Elliott Smith
(Ramseur, 2015)

-Genre : folk-rock introspectif
-Dans le même genre que Bright Eyes, Sufjan stevens et Elliott Smith

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)

SETH AVETT et JESSICA LEA MAYFIELD : Authentique Elliott Smith
Originalité60%
Authenticité90%
Accessibilité80%
Direction artistique75%
Qualité musicale75%
Textes90%
78%Overall Score
Reader Rating: (0 Votes)
0%

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d'heures d'écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.